Culture & Société

«Konpè Filo» s’en va!!!

Le vendredi 31 juillet, l’homme de théâtre et journaliste de carrière, icône de la presse haïtienne, Anthony Pascal, alias «Konpè Filo», est décédé à l’âge de 67 ans (11 mars 1953), des suites d’une crise cardiaque, lors de son transfert à l’hôpital universitaire de Mirebalais. Dans une note, Pradel Henriquez, le ministre de la Culture, dit avoir appris «avec émoi, la triste nouvelle du décès d’Anthony Pascal», dit Konpè Filo, survenu ce vendredi 31 juillet 2020.

«L’animateur de l’émission «Kalfou», sur Télé Ginen, se battait toujours pour défendre notamment les valeurs de notre culture. L’objectif premier de cette émission a été, en effet, de réveiller la conscience des jeunes, en favorisant la rencontre des différentes générations. De toute l’histoire contemporaine de la presse en Haïti, de l’avant-Duvalier, 1986 à nos jours, Konpè Filo est resté, jusqu’à sa mort, l’un des journalistes les plus dignes, les plus humbles et les plus incorruptibles. Konpè Filo est parti, laissant derrière lui, toute une Nation dans la douleur et la tristesse. Le Ministère salue ce Mapou qui a rendu service à la Nation», a dit Pradel Henriquez.

Anthony Pascal, plus connu sous le nom de Konpè Filo, a été un journaliste engagé, d’environ 50 ans de carrière. Il a obtenu en scène, comme acteur sur les planches de théâtre, le pseudonyme «Konpè Filo». Très humble, très discret, généreux, il a commencé à être connu dans le milieu de la presse haïtienne, à Radio Haïti-Inter, dans les années 1970. Les jeunes de cette époque se souviennent du tandem Konpè Filo/Lilianne, qui animait les nouvelles du soir (9:00 pm) sur Radio Haïti-Inter, durant la dictature de Jean-Claude Duvalier. Le tandem Konpè Filo/ Lilianne utilisait des expressions imagées (kanntè = pour les embarcations de fortune qui emmenaient beaucoup de compatriotes sur la mer, en route vers des terres plus hospitalières, machwè won tonbe = en référence à des dictateurs renversés, fann fwa, etc.), le parler en daki, en langage codé que la population comprenait fort bien sous la dictature.

Après le 28 novembre 1980, lors de la rafle de journalistes, militantes et militants de droits humains, de responsables politiques, par la dictature de Jean-Claude Duvalier, qui les accusa de communistes (nou pa vle kominis, pouvait-on lire sur une banderole placée dans les environs du Palais national, à partir du samedi 29 novembre 1980), Anthony Pascal allait être arrêté et sévèrement molesté par les sbires de Jean-Claude Duvalier. Konpè Filo allait connaître l’exil après le 28 novembre 1980.

De retour au pays, en 1986, il allait reprendre le collier à Radio Haïti-Inter, aux côtés de Lilianne Pierre-Paul, Marvel Dandin, Sonny Bastien… Des années plus tard, il animera une émission sur la chaîne de télévision Canal 11.

Après Canal 11, il deviendra, depuis plusieurs années jusqu’à sa mort, l’animateur de l’émission Kalfou sur Télé Ginen. À son retour d’exil en 1986, Konpè Filo allait développer des relations particulières dans le Vodou ayisyen, dans la promotion duquel il était très impliqué.

C’est dans la périphérie de Martissant (sud de la capitale), où il vécut avec ses parents, dans la maison familiale, que Konpè Filo allait résider et passer ses derniers jours. Beaucoup de proches craignaient pour sa sécurité à Martissant, zone de violences armées de gangs, ces dernières années en Haïti.

L’équipe du Journal Haïti-Progrès présente ses sympathies à sa famille, à toute l’équipe de Radio Télé Ginen et à toute la presse haïtienne, éplorée par ce deuil.

Emmanuel Saintus

Articles Similaires

Back to top button