acceuilActualité

Le pouvoir ne veut pas lâcher Michel Présumé

Le représentant du Tout-Puissant sur la terre, le menteur, bluffeur, le dilapidateur des fonds publics, l’usurpateur de titre, l’autocrate, Jovenel Moïse, reste droit dans ses bottes et n’entend pas lâcher d’un iota, son poulain Michel Présumé à l’Ed’H.

En effet, le lundi 27 juillet 2020, le Premier Ministre haïtien, Joseph Jouthe, s’est entretenu avec les employés de l’électricité d’Haïti (Ed’H) au cours d’une visite au siège social. Jouthe a laissé entendre qu’il entend résoudre la crise à l’Ed’H par le dialogue. Toutefois, le Premier Ministre n’entend pas revenir sur la nomination du directeur général, Michel Présumé. «La révocation de M. Présumé n’est pas à l’ordre du jour», a laissé entendre M. Jouthe.

Les négociations ou dialogue avec le syndicat de l’Ed’H devraient s’inscrire dans une démarche visant à donner des garanties, en ce qui a trait au maintien du statut d’entreprise publique.

  1. Jouthe a assuré que le gouvernement n’entend nullement privatiser l’entreprise. Il a fait savoir que la démarche est contraire, puisque l’entreprise avait été liquidée. Le chef du gouvernement fait allusion aux contrats signés avec des entreprises privées pour l’achat d’énergie électrique.

Il a accentué qu’il n’y a pas un momentum pour la privatisation, révélant qu’il était opposé à la privatisation des entreprises publiques dont TELECO, Minoterie et NATCOM. Et de poursuivre que la présence de M. Présumé ne devrait pas effrayer le syndicat, puisque le nouveau directeur n’aura qu’à appliquer la feuille de route du gouvernement.

En outre, dans une note, Rockfeller Vincent, le nouveau ministre de la Justice, a condamné avec la plus grande rigueur, les attaques ciblées contre les locaux et les biens de la compagnie d’État, Électricité d’Haïti (Ed’H), affirmant: «pour saper les fondements de la démocratie et entraver le développement du pays, des ennemis de l’État, de l’ordre républicain, ont ouvertement défié l’État de Droit, en attaquant les installations de l’Ed’H chèrement acquises par l’État haïtien», soulignant que ces actes de vandalisme ont pour effet de perturber l’ensemble des activités liées à la production et à la distribution de l’électricité.

Le ministre Vincent dit avoir passé des instructions aux autorités policières et judiciaires, notamment le Commissaire du Gouvernement de Port-au-Prince, en vue d’enquêter et de poursuivre les individus qui sèment le trouble à l’Ed’H, afin de rétablir l’ordre rapidement et que soient poursuivis les commanditaires ainsi que tous ceux qui ont perpétré des actes de sabotage contre les infrastructures de l’institution.

Tout en saluant la présence préventive de la Police Nationale d’Haïti (PNH) dans les locaux de l’Ed’H, pour protéger les biens de l’État, dans l’attente des résultats de l’enquête criminelle en cours, le ministre Vincent lance un appel au dialogue à tous les secteurs, en vue de sauver la Patrie commune contre ses ennemis tant de l’intérieur que de l’extérieur.

Emmanuel Saintus

Articles Similaires

Back to top button