accueilActualitéCoup d'oeil sur le mondePratiques culturelles

La relance du tourisme et une politique de libre concurrence au centre des débats régionaux

Le thème de la deuxième édition du Forum économique des Caraïbes qui aura lieu le mardi 28 juillet 2020, parrainé par la Banque centrale de la Barbade, est: «Relancer le tourisme dans les Caraïbes», a informé ladite institution, dans un communiqué. Au cours de la discussion de 90 minutes, le journaliste vétéran, Julian Rogers, aura à s’entretenir avec un groupe d’experts régionaux du tourisme et de la santé, sur la manière de redémarrer le secteur du tourisme dans les Caraïbes, au lendemain de la pandémie de COVID-19. Parallèlement, la Communauté caribéenne (CARICOM) a publié un livre sous le titre : «Politique et droit de la concurrence au sein du CSME». Ce livre aborde plusieurs thèmes intéressant les États parties au traité révisé de Chaguaramas. L’avant-propos de ce livre est d’Edwin W. Carrington, un ancien secrétaire général de cette structure caribéenne.

«Le tourisme est responsable, non seulement d’une part importante de nos PIB nationaux, mais aussi d’un pourcentage important de l’emploi dans nos îles, tant pour ceux qui travaillent directement dans le secteur que pour ceux dont l’emploi est indirectement soutenu par les activités touristiques. À la Barbade seulement, le tourisme fournit 40 pour cent de notre activité économique», a déclaré Cleviston Haynes, gouverneur de la Banque centrale de la Barbade. «Cette discussion se concentrera sur la façon dont nous rouvrons nos frontières et commençons à accueillir les visiteurs, de nouveau dans nos îles, d’une manière qui renforce nos économies, tout en assurant la sécurité de nos citoyens.

Ce forum sera en direct sur les chaînes de télévision et de radio de la région et aussi sur la page Facebook et la chaîne YouTube de la Banque centrale de la Barbade.

Notons que sur ce panel autour de la relance des activités touristiques dans la région, il y aura: Edmund Bartlett, Ministre du tourisme de la Jamaïque; Patricia Affonso-Dass, présidente de l’Association des hôtels et du tourisme des Caraïbes; Sue Springer, directrice des relations avec les entreprises et les gouvernements au Caribbean Council au Royaume-Uni, le professeur Clive Landis, président du groupe de travail COVID-19 de l’Université des Antilles, Michelle Paige, présidente de la Florida-Caribbean Cruise Association et Geoffrey Roach, président de la Barbados Hotel and Tourism Association.

D’autre part, plusieurs thèmes sont abordés dans le livre sur la politique de concurrence de la CARICOM tels que :

  • Pourquoi a-t-on besoin d’une politique de concurrence dans la CARICOM?
  • Régime de la politique de concurrence de la CARICOM. Qu’est-ce qu’un marché concurrentiel?
  • Pratique anticoncurrentielle sous le régime de la concurrence de la CARICOM.
  • Accords autorisés par le traité révisé. Application du traité révisé.
  • Obligations des États membres et Bien d’autres sujets intéressants.

Selon certains experts pour la plupart des États de la Caraïbe, la politique de concurrence est un domaine inconnu, à l’exception de la Jamaïque qui a adopté sa politique en 1993 et de la Barbade en 2003. Rappelons que la CARICOM a été créée le 4 juillet 1973 à Guyane et, aujourd’hui, elle regroupe quinze (15) États membres, cinq (5) membres associés et huit (8) observateurs.

Emmanuel Saintus

Related Articles

Close
%d bloggers like this: