accueilActualitéArchivesCoup d'oeil sur le mondeNewsreel

Retour massif et dangereux des Haïtiens, en provenance de la République dominicaine

Bien qu’il n’y a pas de déportation officielle depuis un certain temps, au cours de la semaine écoulée, les autorités dominicaines ont déposé plusieurs centaines d’Haïtiens à la frontière haïtiano-dominicaine. Selon le GARR, Groupe d’appui aux rapatriés et aux réfugiés, plus de 1 400 Haïtiens ont décidé de fuir la terre voisine, pour éviter d’être victimes du nouveau coronavirus, sans être testés pour le COVID-19. «Jusqu’à vendredi dernier, on n’avait pas remarqué la présence d’agents sanitaires, effectuant un quelconque test. Les rapatriés sont rentrés sans s’inquiéter et seront éparpillés sur le territoire national», a fait savoir Géralda Sainville Lubin, responsable de communication du GARR, affirmant aussi que les travailleurs journaliers passent dans d’autres points non déclarés de la frontière. Le Premier ministre, Joseph Jouthe, s’est montré conscient de cette situation et a annoncé la mise en place de certaines mesures. «Je suis bien informé de la situation sur la frontière qui a été toujours ainsi, mais avec le coronavirus, il faut changer de comportement, bien que les mauvaises habitudes ont la vie dure. Nous travaillons en conséquence. Une rencontre a été organisée sous l’égide du MAHVE entre OIM et ONM, pour que chaque entité prenne ses responsabilités», a martelé le PM. Parallèlement, M. Jouthe a affirmé que les mairies et toutes les collectivités territoriales ont été mises en branle, aux côtés de la DPC, sous l’autorité du MICT, pour assister les populations des zones les plus reculées, spécialement celles des zones frontalières, assurant que des discussions sont en cours pour pallier cette situation. De son côté, le ministre des Affaires étrangères, Claude Joseph, a fait savoir qu’il s’est entretenu au téléphone avec son homologue dominicain, le Chancelier Miguel Vargas, et qu’ils devraient se rencontrer à Santo-Domingo, en vue de discuter d’une coopération insulaire pour contrer la propagation du Coronavirus sur l’île. Malheureusement, la détérioration de la situation sanitaire en terre voisine et la fermeture des frontières ont forcé l’annulation de ce voyage. «Malheureusement, nous avons appris, le week-end dernier, que le Chancelier a attrapé le coronavirus. J’en profite pour lui renouveler, au nom du président de la République, S.E.M. Jovenel Moïse, les souhaits de bon rétablissement», avait confié au Nouvelliste, le ministre des Affaires étrangères, Claude Joseph. «Je dois aussi souligner que la ministre de la Santé est en contact permanent avec son collègue de la République dominicaine», avait ajouté le Chancelier haïtien. La diplomatie haïtienne essaie, tant bien que mal, de s’activer, après que la frontière eut été fermée, sans avertir les Dominicains, pour barrer la voie au coronavirus.

Altidor Jean Hervé

 

Related Articles

Close
%d bloggers like this: