acceuilActualité

Haïti active son système d’Alerte contre le Coronavirus

Une réunion de coordination et une réunion technique ont été organisées sur le Coronavirus (2019-nCoV) par le Dr Marie Greta Roy Clément, Ministre de la Santé Publique, en présence du Dr Lauré Adrien, Directeur Général du Ministère, du Directeur et des cadres de la Direction d’Épidémiologie, des Laboratoires et de la Recherche, du Directeur du Laboratoire National de Santé Publique, du Directeur de l’Unité de Communication et des Relations Publiques (UCRP), des cadres d’autres directions centrales du Ministère, du représentant de l’Organisation Panaméricaine de la Santé/Organisation Mondiale de la Santé (OPS/OMS) et du Ministère de l’Agriculture. Le Coronavirus a été identifié par les autorités chinoises, pour la première fois, dans la ville de Wuhan, dans la province du Hubei, en Chine, en décembre 2019. Des instructions ont été données aux différents responsables des directions présentes, lors de ces réunions, ayant rapport aux activités de surveillance et de communication du Ministère par rapport au Coronavirus (2019-nCoV). Les stratégies de surveillances et de communication dans les points d’entrée du pays devraient être renforcées. À l’issue de ces réunions, le MSPP a activé son système d’alerte à travers la Direction d’Épidémiologie, des Laboratoires et de la Recherche, en vue de se préparer à une éventuelle rentrée du Coronavirus (2019-nCoV) dans le pays. Le Ministère de la Santé Publique et de la Population en a aussi profité pour rassurer la population, en confirmant qu’il n’y a aucun cas du Coronavirus (2019-nCoV) en Haïti, jusqu’à date, mais aussi qu’il n’y a pas de risque immédiat d’introduction de ce virus en Haïti. Suivant les dernières informations de l’Agence Caribéenne de Santé Publique, le virus n’a pas encore été détecté non plus dans la région des Caraïbes. En attendant, les précautions à prendre pour éviter d’être contaminé en toute circonstance sont le lavage des mains avec de l’eau et du savon et d’éviter de toucher les yeux, la bouche et le nez qui constituent des portes d’entrée du virus.

Parallèlement, les autorités sanitaires, en collaboration avec la Fondation Mérieux et l’Union Européenne, ont présenté aux chercheurs, aux universitaires et aux responsables d’institution de santé, ce qui a été adopté comme politique nationale de recherche en santé, à l’hôtel Montana: le «document de référence qui définit un cadre de recherche». «Celui-ci a pour mission de réguler la mise en œuvre de la recherche en santé, en respectant les normes éthiques, basées sur les besoins et générant des informations factuelles permettant la prévention, le maintien et le rétablissement de la santé, par des services de qualité, équitables, adaptés au contexte haïtien pour le développement durable du pays», a expliqué le Dr Patrick Delly, directeur de l’épidémiologie, des laboratoires et de recherche.

Altidor Jean Hervé

Articles Similaires

Back to top button