acceuilActualité

La solution à la crise économique, ce n’est pas pour demain

La Banque Mondiale, dans sa dernière édition sur les perspectives économiques mondiales, se montre alarmiste, concernant la situation économique d’Haïti, avec sa croissance négative et son PIB (Produit Intérieur Brut) de – 0,9% en 2019 (+1,5% en 2018 et 1,2% en 2017) qui devraient poursuivre dans le rouge en 2020 (-1,5%) et en 2021 (-0,5%) avant un rebond en 2022 (+1,4%). En 2020, Haïti ne sera pas la seule économie à enregistrer une croissance négative de son PIB, l’Argentine (-1,3%) et le Nicaragua (-0,5%) connaîtront, eux aussi, une croissance négative mais leurs économies devraient toutefois rebondir dès 2021, respectivement à + 1,5% et + 0,6%. En 2022, Haïti sera le seul pays de la région Amérique latine et Caraïbes à enregistrer une contraction de son PIB. Toutefois, la République Dominicaine restera le leader d’Amérique latine et des Caraïbes en 2020, 2021 et 2022 avec + 5% de croissance, suivie, en seconde position, par le Panama en 2020 (+4,2%), 2021 (+4,6%) et 2022 (+4,8%).  Selon les experts de la Banque Mondiale, la croissance de la Région Amérique latine et Caraïbes en 2020 devrait atteindre une moyenne de +1,8 %, alors que celle de la croissance mondiale s’élèvera à + 2,5%. Par ailleurs, Food for the Poor a eu un don de 7 200 tonnes métriques de riz pour pouvoir subvenir aux besoins alimentaires des personnes les plus vulnérables dans le pays. Concernant l’insécurité alimentaire en Haïti, les chiffres sont angoissants. « D’ici la fin de ce trimestre, le nombre d’Haïtiens souffrant de l’insécurité alimentaire aiguë passera à 4,1 millions de personnes. Plus de 20% de nos enfants souffrent de malnutrition chronique », a affirmé Mgr Ogé Beauvoir, affirmant que le pays connaît le niveau le plus élevé d’insécurité alimentaire chronique au monde. Dans ce contexte d’instabilité sociopolitique et d’incertitude, la situation de l’insécurité alimentaire va certainement s’aggraver. Ce don du gouvernement de la République de Chine (Taïwan), devrait, nous aider à ralentir l’aggravation de la situation. Pour l’ambassadeur de la République de Chine (Taïwan), Bang-Zyh Liu, ce don, c’est l’expression de la solidarité du peuple taïwanais envers le peuple haïtien qui connaît des jours difficiles. « Nous savons que notre contribution est loin d’être suffisante pour résoudre tous les problèmes, mais c’est une façon pour nous d’exprimer notre solidarité envers les familles vivant dans une situation de précarité », a indiqué l’ambassadeur Bang-Zyh Liu, soulignant que la République de Chine (Taïwan) va doubler cette année l’aide alimentaire destinée à Haïti qui atteindra le niveau de 20 200 tonnes métriques. Ces dons en cascade, la croissance économique négative, le manque d’investissement, l’absence de politique économique progressiste et de gouvernement légitime sont, entre autres, les facteurs clés du maintien de la crise économique et de l’insécurité l’alimentaire. Il est évident que l’équipe au pouvoir n’a ni les moyens ni les compétences nécessaires pour résoudre cette crise économique.

Altidor Jean Hervé

 

Articles Similaires

Back to top button