accueilActualitéArchivesNewsreel

La fuite en avant de Jovenel Moïse

A l’exception des écervelés aveuglés du pouvoir, personne ne sait avec qui le chef de l’Etat discute pour trouver une solution à la crise. En effet,  Jovenel Moïse s’est entretenu avec un comité de la Passerelle, le lundi 16 décembre, autour de la proposition de sortie de crise élaborée, dans le cadre de l’Accord Marriott le 11 novembre 2019 au cours duquel l’opposition avait proposé la démission de Jovenel Moïse comme solution à la crise. Dans une correspondance, datée du vendredi 13 décembre, adressée à Germeil Castel du Comité de l’Accord de Marriott, du 11 novembre dernier,  Jovenel Moïse via son cabinet, l’avait  invité au Palais National en vue de trouver une solution à la crise qui paralyse le pays depuis de nombreux mois. « Monsieur Castel, le Cabinet du Président de la République vous présente ses compliments et a l’avantage de vous informer que le Président de la République, Son Excellence Monsieur Jovenel Moïse souhaite, vous entretenir sur le document de sortie de crise élaboré à l’hôtel Marriott en date du 11 novembre 2019. Aussi, le Président de la République vous invite à une rencontre au Palais National, le lundi 16 décembre 2019 à 11 heures du matin». En effet, le Cabinet du Chef de l’Etat avait invité, via une correspondance datée du vendredi 13 décembre, uniquement, M. Germeil Castel à une rencontre avec Jovenel Moïse le lundi 16 décembre au Palais National autour de sa proposition de sortie de crise. Moïse avait déclaré son intention de s’asseoir avec M. Castel qui a élaboré le document à l’Hôtel Marriott (d’où le nom de l’Accord Marriott), ce dernier avait refusé de participer seul à la rencontre avec Jovenel Moïse sans le comité de suivi de la Passerelle, regroupement de personnalités qui avaient conduit les discussions lors du sommet politique de Marriott. Dans une correspondance au chef de cabinet du président de la République, le groupe a souhaité se faire représenter par 5 membres de l’organisation. Tout en indiquant avoir bouclé sa mission, la Passerelle a désigné 5 de ses membres à cette rencontre. « Je vous signale qu’il s’agira d’une rencontre d’échange, de partage d’informations et de significations de documents et non de discussion ou de négociation pour laquelle nous n’avons pas de mandat», a bien précisé M. Germeil.

En outre, comme l’avait déclaré Jovenel Moïse sur son compte tweeter, après la rencontre avec David Hale, que les rencontres se multiplient en vue de trouver une solution à la crise. En effet, dans la nuit du samedi 14 décembre, Jovenel Moïse a rendu visite à son lieutenant en charge de la répression à Decaheaux, un quartier populeux des Gonaïves. Revenant de la ville de Port-de-Paix, commune natale de la Première Dame Martine Moïse, Jovenel Moïse a été accueilli par le puissant chef de gang «Paulda», un repris de justice, un criminel assassin près de la place Pétion Decaheaux. Le chef de gang et le Chef d’Etat en ont profité pour célébrer cette courte victoire. Une fois avertis, les citoyens de Raboto, un autre quartier populeux, ont vite réagi et n’était-ce pas la vigilance des agents des unités spécialisées de la PNH affectées à la sécurité présidentielle, Jovenel Moïse pourrait connaître un moment noir dans la Cité de l’indépendance. Jovenel Moïse a filé à l’anglaise sur un concert de tirs nourris.

En outre, un atelier de restitution a été organisé le vendredi 13 décembre à l’hôtel le Plaza par la commission de facilitation et de passation de pouvoir. Des membres de cette commission ont présenté un exposé sur des travaux qu’ils ont déjà réalisé depuis leur installation. Les membres de la commission de facilitation et de passation de pouvoir ont dit déjà rencontrer environ une trentaine de personnalités, issues de différents secteurs de la vie nationale. Les membres de la commission de facilitation pour la passation de pouvoir n’écartent pas la possibilité de rencontrer le chef de l’Etat, a fait savoir le professeur Antoine Augustin. Toutefois, cette rencontre se réalisera dans un seul but, celui de planifier le départ de manière ordonnée de Jovenel Moïse. Marie-Antoinette Duclair, une porte-parole de la commission, a assuré que les commissaires se sont déjà entretenus avec plusieurs personnalités, issues de différents secteurs de la vie nationale. Elle a cité entre autres, l’ancien président provisoire Jocelerme Privert, l’ex-sénateur Steven Benoît, le député Jerry Tardieu ainsi que des représentants de l’association nationale des medias haïtiens (ANMH), et l’association des medias indépendants d’Haïti (AMIH). Le président de la commission Gervais Charles, le sociologue Antoine Augustin (membre) et la porte-parole Marie Antoinette Duclair ont réitéré leur détermination à respecter la feuille de route qui a été confiée à ladite commission. Les membres de la commission de facilitation et de passation de pouvoir confirment avoir déjà choisi 3 juges de la cour de cassation dont l’un sera appelé à remplacer le président Jovenel Moïse. Cependant, pour des raisons de sécurité, les noms des concernés ne seront pas divulgués, ont-ils dit. De leur côté, l’opposition affirme qu’elle ne fera pas marche arrière. Elle sera aux Gonaïves pour la fête de l’indépendance le 1er janvier 2020.

Emmanuel Saintus

Haitian Creole ad cec 1

 

 

Related Articles

Check Also

Close
Close
%d bloggers like this: