acceuilActualitéCoup d’oeil sur le mondeCulture & SociétéEconomie & FinancesEducation & DéveloppementEn brefInsécurité & BanditismeJustice

Un Lapin à la Primature

Jovenel Moïse joue à un jeu très dangereux. Le jour où ce fouteur de trouble se brûlera ou plutôt se fera brûler les ailes, ce sera une bénédiction pour Haïti. À l’image de son président, Jean Michel Lapin est un petit roquet qui pète plus haut que le trou, comme on dit chez nous. Le jeudi, à la Primature, à la suite de son investiture par le Président Jovenel Moïse, lors de la réunion extraordinaire du Conseil des Ministres, tenue au Palais National, le Premier Ministre a.i., Jean Michel Lapin, a rencontré dans l’après-midi, les responsables d’unités, de directions ainsi que des membres du personnel de la Primature, en présence du Secrétaire Général, Hugues Joseph, qui l’a accueilli. Le Nouveau Chef a.i du Gouvernement démissionnaire, a tenu à rappeler les instructions reçues du Président Moïse, notamment : expédier les affaires courantes de l’État, en priorité : rétablir la sécurité au pays, travailler à l’apaisement social et préparer l’entrée en fonction du prochain Premier Ministre, lorsqu’il sera désigné et ratifié par le Parlement. Le Premier Ministre a.i a invité le personnel de la Primature à se remettre sans délai au travail et à le supporter dans l’accomplissement de sa délicate et difficile mission. Dans le Journal officiel, Le Moniteur, N°42, 174ème Année, du jeudi 21 mars 2019, a été publié un arrêté signé par le Président de la République, Jovenel Moïse, nommant le citoyen Jean Michel Lapin, Premier ministre ad intérim pour expédier les affaires courantes, en attendant la formation d’un nouveau Gouvernement. Cet arrêté fait suite à la motion de censure contre le Premier ministre par la Chambre des Députés, le lundi 18 mars. En son Article 2, l’arrêté précise: «L’arrêté du 5 août 2018, nommant le citoyen Jean-Henry Céant, Premier Ministre, est et demeure reporté».

Rappelons que Jean Michel Lapin, un ancien Directeur Général du MCC, était devenu le 18 septembre 2018, ministre de la Culture et de la Communication, en remplacement de Guyler C. Delva. Le jeudi 21 mars, au Palais national, Jovenel Moïse, en marge du 36e Conseil des ministres, en présence des membres du cabinet ministériel, a procédé à l’investiture et à la présentation de Jean Michel Lapin, comme nouveau Premier Ministre par intérim (a.i.). Il faut noter que, dans l’histoire d’Haïti, c’est une première que le même jour soit publié l’arrêté présidentiel de nomination dans le journal officiel le Moniteur #42 et que soit installé un premier ministre intérimaire aux Ministres, le Chef de l’État a déclaré: «J’ai l’honneur de vous présenter le Premier Ministre par intérim, Monsieur Jean Michel Lapin, qui remplace l’ancien Premier Ministre, Jean-Henry Céant, comme vous le savez, qui a été renvoyé, à la suite d’une motion de censure, le 18 mars 2019, par l’assemblée des députés » (sans un mot pour féliciter Céant, absent à cette cérémonie, pour les 6 mois passés à gérer le gouvernement). «Par sa constance, son dévouement et son professionnalisme, il mérite largement la confiance que j’ai placée en lui». S’adressant à Jean Michel Lapin : « En tant que Premier Ministre par intérim, vous devez, comme le dit l’article 165 de la Constitution, expédier les affaires courantes de l’État jusqu’à la ratification d’un nouveau Premier Ministre par le Parlement ». Aux ministres, il leur a rappelé : « Vous allez liquider les affaires courantes avec lui, mais cela demande beaucoup de sens des responsabilités».

 

Quelques heures après l’investiture, Jean-Henry Céant, a remis sa démission au Président de la République. «Je viens de lire dans le journal “Le Moniteur” 42, du 21 mars 2019, la nomination de Monsieur Jean Michel Lapin comme Premier ministre a.i. pour liquider les affaires courantes. J’en ai pris acte. Pour éviter au pays, qui a tant besoin de paix, un imbroglio constitutionnel, j’ai l’avantage de donner ma démission comme Premier Ministre», a écrit Céant, après avoir intenté, la veille, un recours en justice contre la Chambre des Députés. En plus, de retour du mini-sommet USA / Caraïbes, tenu dans l’État de la Floride, le 22 mars 2019, le Président de la République, Jovenel Moïse, a dit s’apprêter à démarrer, à partir du lundi 25 mars, les consultations portant sur la désignation du prochain premier ministre. Aussi, le chef de l’État a-t-il invité les membres du gouvernement démissionnaire à travailler, afin d’adresser les problèmes auxquels les citoyens font face. «Les consultations en vue de désigner un nouveau premier ministre seront initiées à partir du lundi 25 mars 2019, en attendant la mise en place du prochain gouvernement dont la mission consistera, entre autres, à mettre le pays sur la voie du changement», a dit le Chef de l’État. «Parallèlement, des travaux à haute intensité de main-d’œuvre vont être créés, afin d’améliorer les conditions de vie de plus de trois (3) millions de personnes vivant en-dessous du seuil de pauvreté », a promis le Président Jovenel Moïse.

Emmanuel Saintus

Articles Similaires

Back to top button