accueilActualitéArchivesCoup d'oeil sur le mondeNewsreel

Gouvernement de facto, entre amis

Faisant aveu d’impuissance, les dirigeants des partis, qui avaient pris part à la négociation avec le Pouvoir, ont dit se résigner devant cet état de fait. C’est la continuité du gouvernement Lapin, la continuité de la corruption, du vol, de l’assassinat, du kidnapping. Le gouvernement Jouthe n’est ni moins ni plus qu’un «gouvernement de facto». Joseph Jouthe est un Premier ministre illégal et son cabinet ministériel est illégal et anticonstitutionnel, puisqu’il n’a pas eu la bénédiction du Parlement actuellement en dysfonctionnement. Le Président de la République a procédé, le mercredi 4 mars, au Palais national, à l’investiture du Premier ministre Joseph Jouthe et de son cabinet ministériel. Ils sont 15 ministres dont trois femmes qui ont été nommés à la tête des 18 ministères existants. Trois ministres du gouvernement de Jean-Michel Lapin et cinq ministres de celui de Fritz William Michel, qui n’avaient jamais pris fonction, ont été reconduits dans ce nouveau gouvernement. En plus de son poste de Premier ministre, Joseph Jouthe qui a été ministre de l’Économie et des Finances et ministre de l’Environnement au gouvernement de Lapin, est nommé aussi ministre de la Planification. Le vendredi 6 mars, le nouveau Premier Ministre, Joseph Jouthe, a été installé comme Ministre de la Planification et de la Coopération externe (MPCE). Dans ses propos de circonstance, Wilfrid Trénard, le Directeur Général du Ministère, a exprimé sa reconnaissance au Ministre a. i. sortant, Jean Roudy Aly, pour sa contribution à sortir le ministère de son état de dysfonctionnement et a donné l’assurance au nouveau Ministre Jouthe que toutes les instructions seront passées, en vue de permettre au Ministère, longtemps considéré comme la « cheville ouvrière » de l’action gouvernementale, de jouer pleinement sa partition, pour sortir le pays du gouffre et réduire les inégalités. Pour sa part, Jouthe, le nouveau Ministre du Plan, a promis de faire tout ce qui est en son pouvoir pour prendre en compte toutes les orientations prônées par le Président Jovenel Moïse, dans le cadre budgétaire 2020-2021. Il a exhorté au respect de la personne humaine, à l’humilité, à l’esprit d’équipe et à la collaboration pour pouvoir atteindre les résultats escomptés, concluant : « le Ministère doit absolument être à l’avant-garde, dans l’élaboration d’une politique claire, visant la reconstruction et l’avancement d’Haïti». En outre, Pierre Josué Agénor Cadet est également reconduit au ministère de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle; Marie Greta Roy Clément a conservé aussi son poste à la tête du ministère de la Santé publique et de la Population. En ce qui concerne le gouvernement de Fritz William Michel, les ministres suivants ont été reconduits au gouvernement de Jouthe : Claude Joseph est nommé ministre des Affaires étrangères; Michel Patrick Boisvert est nommé ministre de l’Économie et des Finances; Jonas Coffy est nommé ministre du Commerce et de l’Industrie; Audain Fils Bernadel est nommé ministre de l’Intérieur et des Collectivités territoriales et ministre a. i. de la Culture et de la Communication; Marie Giselhaine Mompremier est nommée ministre a. i. du Tourisme. Elle est aussi la ministre à la Condition féminine et aux Droits des Femmes. Par ailleurs, le jeudi 5 mars, Pierre Josué Agénor Cadet, le Ministre de l’Éducation Nationale, a procédé à l’installation d’Audain F. Bernadel, comme Ministre de l’Intérieur et des Collectivités territoriales (MICT). Ce dernier a remplacé Cadet qui assumait ce poste par intérim. Le nouveau Ministre Bernadel a affirmé son engagement à travailler au renforcement des collectivités territoriales et à l’amélioration des conditions de sécurité. Bernadel est également Ministre a. i. de la Culture.

Emmanuel Saintus

Related Articles

Close
%d bloggers like this: