accueilActualitéCoup d'oeil sur le mondeEn brefNewsreel

Semaine en bref – 19 au 25 Janvier

Village Lumane Casimir: un cauchemar en plein sommeil

Les agents de l’unité de logement auraient-ils enfin trouvé preneurs pour habiter le village Lumane Casimir? Malgré une gestion plutôt chaotique, l’État, à travers l’Unité de construction de logements et de bâtiments publics (UCLBP) et l’Entreprise publique de promotion de logements sociaux (EPPLS), s’est retiré du village dont la construction a été financée par le fonds PetroCaribe. Les promesses faites par l’ex-président Michel Martelly de doter le pays de « son » plus grand village post-séisme avec un parc industriel, un marché public, un dispensaire, et un sous-commissariat n’ont pas été tenues, jusqu’à date. C’est à Morne-à-Cabri, que dorment les squelettes de quelques bâtiments, dans un vaste champ d’herbes sauvages. Cet espace inachevé devait abriter un parc industriel, destiné à accompagner les résidents du village Lumane Casimir. L’ex-président Michel Martelly en avait fait son programme-phare de reconstruction post-séisme. Ils étaient nombreux, les hommes en costume et les femmes en tailleur, à débarquer en 4×4, lors de l’inauguration de ce projet le 14 mai 2013. On se le rappelle comme si c’était hier. Michel Martelly et quelques invités de marque, s’étaient présentés en hélico. Plus de six ans après, la montagne a accouché d’une souris. Les marchands de rêve ne mettent plus les pieds dans cette zone déserte, éloignée du centre de Port-au-Prince. Seules quelques chèvres occupent les lieux fantômes, hantés de rien. Juste à côté du bâtiment qui devait abriter ledit parc industriel, les chantiers du sous-commissariat, du dispensaire ou encore du marché public sont comme enfouis sous des bayahondes. Aucune ombre humaine n’est remarquée. Près de 50 millions de dollars, puisés dans le fonds PetroCaribe, devaient financer la construction de ce village, véritable symbole d’un fiasco. Dans son rapport d’audit publié en mai 2019, la Cour Supérieure des Comptes et du Contentieux Administratif (CSC/CA) a fait état des contrats de gré à gré, passés par l’UCLBP et des soupçons de surfacturation dans certains cas.

 

Les privilèges de Fritz William Michel

Premier ministre nommé depuis le 22 juillet 2019 avant d’être ratifié à la Chambre basse, Fritz William Michel, qui n’a pas l’intention de donner sa démission, bénéficie de certains privilèges comme étant un Premier ministre nommé. Néanmoins, il a laissé croire au Nouvelliste qu’il n’a aucun salaire. « Je ne perçois ni salaire ni aucun autre avantage. Seulement un véhicule et deux policiers pour assurer ma sécurité, en tant que Premier ministre nommé. Je n’ai jamais été logé dans un hôtel. C’était un espace de travail pour faciliter l’élaboration de ma déclaration de politique générale. Une fois le document finalisé par mon équipe, nous avions quitté l’hôtel », a expliqué M. Michel. Il a aussi tenu à préciser que les dépenses relatives à cette activité étaient à sa charge. «Je n’ai pas reçu de financement du Trésor public.» a-t-il dit

 

Les funérailles de Bernard Diederich, chantées le 18 janvier

Les funérailles du journaliste Bernard Diederich ont été chantées le samedi 18 janvier, à 9 heures, au Parc-du-Souvenir. Le doyen de la presse haïtienne, de nationalité néo-zélandaise, est mort en sa résidence privée à Port-au-Prince, dans l’après-midi du mardi 14 janvier 2020.

 

Une dizaine de candidats aux élections du barreau de Port-au-Prince

L’assemblée générale des avocats du barreau de Port-au-Prince a été convoquée pour les vendredi 17 et 24 janvier, à la Cour de Cassation, afin de se pencher sur l’organisation des élections, selon ce qu’a fait savoir le bâtonnier sortant, Me Stanley Gaston. « Les turbulences politiques nous ont contraints à renvoyer sine die la tenue de ces élections ; le climat actuel est plus calme, plus propice à l’organisation de ces joutes », a ajouté Me Stanley Gaston, tout en invitant les avocats à se mettre à jour, en payant leur cotisation. Environ sept candidats sont, de manière officieuse, en course pour le bâtonnat, a précisé le bâtonnier en fonction, sans pour autant citer de nom.

 

Matyas Dandor s’est présenté au parquet de Croix-des-Bouquets

Le jeudi 16 janvier 2020, l’artiste comédien, Jean Frantz Toussaint, dit Matyas Dandor, qui fait l’objet d’un mandat d’amener de la part du commissaire de la Croix-des-Bouquets, s’est rendu au parquet de cette ville pour répondre aux questions du commissaire du gouvernement, Me Maxime Augustin. Le comédien n’a pas été entendu parce que le commissaire ne l’a pas reçu, selon son avocat, André Michel. L’un des avocats de « Matyas » a annoncé qu’il va attaquer le mandat devant l’autorité compétente. Me Augustin, pour sa part, a affirmé n’avoir pas eu connaissance que Jean Frantz Toussaint s’était rendu au parquet.

 

Le juge Surpris a entendu Arby Frantz Larco

Arby Frantz Larco, présumé trafiquant d’armes à feu, a été entendu par le juge d’instruction Berge O. Surpris. Cette audition a duré environ trois heures. L’homme d’affaires, qui était accompagné de son avocat, Me Patrick Laurent, a été arrêté le 24 décembre 2019 par des agents de la Brigade de lutte contre le trafic de stupéfiants (BLTS) et de la Brigade de recherche et d’intervention (BRI), en sa résidence privée.

 

Le gang « Lanmò san jou », traqué

Le mercredi 15 janvier 2020, des agents de différentes unités de la Police nationale d’Haïti (PNH) ont mené une importante opération à Croix-des-Bouquets, dans le fief du gang « Lanmò san jou ». Cette opération a permis la saisie de 9 véhicules volés, un pistolet de calibre 9 mm appartenant à la PNH, 25 téléphones portables volés, selon le porte-parole adjoint de la PNH. Il y a eu des échanges de tirs mais aucune arrestation n’a été faite, selon Garry Desrosiers qui a souligné que les bandits seront traqués jusqu’à leur reddition.

 

Le parti Fanmi Lavalas prédit des malheurs

Féquière Séraphin, qui est le porte-parole du parti Fanmi Lavalas dans le département de l’Artibonite, prédit une misère noire, dans les jours qui viennent, dans tout le pays, à cause de la voie qu’emprunte Jovenel Moïse qui, selon lui, entend instaurer une dictature. En vue d’empêcher cet avenir sombre, le militant invite la population à se soulever contre le pouvoir en place. Les acquis démocratiques doivent être protégés, a-t-il appuyé.

 

Grande-Saline en pleine insécurité

Acciméus Denys, juge de paix de la commune de Grande-Saline, a dressé un bilan négatif de la situation sécuritaire dans sa commune. Le juge Denys a fait savoir que le nombre de policiers affectés à la commune est insuffisant. C’est une situation qui laisse le champ libre aux bandits.

 

Un nouveau directeur à la tête de la Dignité

Leslie Jean est le nom de celui qui désormais prend les rênes de la compagnie de transport Dignité. Il a été installé au poste de directeur de cette compagnie de transport, le 15 janvier. C’est le directeur général du ministère de l’Économie et des Finances, Patrick Boisvert, qui a procédé à son installation.

 

Promotion de la technique de la « Serre »

Le ministère de l’Agriculture, des Ressources naturelles et du Développement rural (MARNDR) fait la promotion de la technique de la « Serre », afin de remembrer la production agricole nationale. En conséquence, des responsables du MARNDR se sont rendus dans le département du Nord-Est pour encenser les bienfaits de cette technique. La Serre est une technique permettant d’augmenter le rendement d’une production dans un espace réduit, via la création d’un microclimat.

 

Transports: PLAMOTOH veut une place

C’est en conférence de presse, le jeudi 16 janvier, que la Plateforme des associations des motos-taxis d’Haiti (PLAMOTOH) a fait son plaidoyer pour avoir la présence d’un représentant dans la Commission de modernisation des transports. Dieuner Jean-Charles dit s’inquiéter du nombre des victimes des accidents de la circulation, en majorité des chauffeurs de motos-taxis.

 

Pierre Espérance parle

Réagissant à la situation politique actuelle, Pierre Espérance a expliqué que les manœuvres volontaires de l’Exécutif sont en train d’emmener le pays inévitablement vers une transition. Critiquant le manque de leadership du chef de l’Etat pour s’être impliqué dans le dossier illégal de DERMALOG, tout en n’ayant pas mis en place un Conseil électoral ni fait voter la loi électorale, le défenseur des droits humains prévoit la fin du mandat du président de la République, le 7 février 2021, alors qu’ils se trouvera dans l’incapacité d’organiser des élections.

 

Les travaux de construction de Clercine 4, lancés

«Une voie publique de 1 400 mètres linéaires avec de caniveau des deux côtés, construits à partir des recettes des contribuables, va être asphaltée ou bétonnée par le pouvoir central. Les tronçons de route de Clercine 4, Clercine 16, Butte-Boyer, Tabarre 36 vont être construits par les Travaux publics », a précisé la mairesse de Tabarre, Nice Simon, lors de la cérémonie de lancement de la construction de Clercine 4, le mercredi 15 janvier 2019. L’autorité aéroportuaire se charge du financement de ce tronçon de route dont la construction doit durer un mois et demi, selon le ministre des Travaux publics, Fritz Caillot.

 

Marche pacifique des médecins internes

Les internistes des facultés de médecine privées se sont donné rendez-vous, ce lundi 20 janvier, pour manifester dans les rues de Port-au-Prince, dans le but de dénoncer les mesures prises par les autorités du ministère de la Santé publique et de la Population (MSPP), ayant coupé les allocations destinées aux internes des facultés privées, selon une note publiée par le MSPP, le 25 décembre 2019. Le Forum des médecins internes des facultés privées estime cette mesure illégale et arbitraire.

 

Les planteurs de la Vallée de l’Artibonite poussent un cri

Les planteurs du Réseau des organisations pour l’intégration des planteurs du bas-Artibonite se disent prêts à donner une réponse aux autorités pour les forcer à prendre des mesures devant contrecarrer l’insécurité dans les communes de Petite-Rivière de l’Artibonite, de Verrettes, de La Chapelle, de Saint-Marc, de l’Estère, de Grande-Saline, de Desdunes, entre autres. Les affrontements armés entre les gangs «Baz Gran Grif» et «Ti Mepri» paralysent le travail des planteurs, et des bandits de «Baz Gran Grif» ont coupé l’accès à l’eau dans plusieurs canaux, dont le canal Dessalines, qui alimentent les jardins, a fait savoir André Saint-Louis, coordonnateur des planteurs du Réseau. Les planteurs indexent la légèreté des autorités de l’État, la passivité de l’ODVA, la volonté des dirigeants de détruire la production nationale.

 

Le prix du visa dominicain énerve

Le mercredi 15 janvier 2020, plusieurs citoyens ont organisé un sit-in devant l’ambassade de la République Dominicaine à Pétion-Ville, pour dénoncer le prix exorbitant des visas dominicains et les conditions honteuses qui accompagnent leur obtention. Le Regroupement des valeurs et visionnaires a manifesté pour que le prix du visa soit revu à la baisse, jusqu’à $ 100 U.S. Marcelin Mertil estime inadmissible que le prix du visa dominicain, un pays voisin, coûte 300 U.S alors qu’un rendez-vous pour un visa américain coûte 170 $ U S et celui pour un visa canadien $ 155 U.S.

 

Haïti ne pourra pas bénéficier des programmes de l’USAID

«Tant qu’un accord politique n’aura pas été trouvé et tant que la situation sécuritaire ne se sera pas améliorée, les Haïtiens ne pourront pas bénéficier pleinement des programmes de l’USAID», a déclaré John Barsa, coordonnateur adjoint de l’USAID pour Haïti, sur son compte Twitter. Pour lui, ce sont les acteurs politiques haïtiens qui détiennent la clé de l’avenir d’Haïti. «Ils doivent agir maintenant». M. Barsa avait effectué une visite en Haïti, du 11 au 15 janvier.

 

746 présumés bandits appréhendés dans la Grand’Anse

La Direction départementale de la Grand’Anse de la Police nationale d’Haïti a informé avoir procédé à l’arrestation de 746 présumés bandits pour l’année civile de 2019. Certains d’entre eux sont des membres de gangs opérant à Port-au-Prince, a indiqué le porte-parole de cette direction, l’inspecteur Alex Legagneur, au cours d’une conférence de presse tenue le mercredi 15 janvier. Vol, viol, agression sexuelle, meurtre, détention illégale d’armes à feu et voies de fait sont entre autres chefs d’accusation retenus contre les malfrats. Profitant de l’occasion, le commandant a appelé la population à continuer à collaborer avec la PNH, en vue de traquer les bandits.

 

Une mère décédée à Petit-Goâve en accouchant de 3 bébés

C’est le président du CASEC de Petit-Goâve, Labady Julbert, qui a annoncé la nouvelle, tout en déplorant l’absence des soins de santé dans sa ville. Une jeune mère, Joaflène Alcinoïs, est décédée le 4 janvier dernier, en mettant au monde des triplés dans la localité de Délatte, 3e section de «Trou Chouchou».

 

Jovenel Moïse, solidaire avec les commerçants victimes

Dans un tweet, dans la soirée du mardi 14 janvier, le chef de l’État a apporté son soutien aux commerçants victimes de l’incendie du Marché Guérite et a promis un suivi de la part de son gouvernement. « Cet incendie de trop au Marché du Port, ce 13 janvier 2020, exaspère la population. J’exprime ma pleine solidarité aux commerçants (es) victimes de ce drame odieux. Des instructions claires ont été passées au gouvernement, en vue de leur apporter le soutien nécessaire, dans le meilleur délai », a-t-il écrit.

 

«Viv Ayiti» dénonce les actions de l’Exécutif

Face au renforcement de la présence policière aux environs du Parlement, au moment de l’élection du nouveau bureau au Sénat, le mardi 14 janvier, Rony Timothée condamne les agissements de l’Exécutif qu’il assimile à des manœuvres pour jeter aux oubliettes le dossier DERMALOG, les massacres de Bel-Air et de La Saline. «Viv Ayiti» a condamné le bilan négatif des parlementaires, qui, pour la majorité, étant au service du chef de l’État, ont bien mérité leur sort. Biron Odigé, de son côté, appelle la population à unir ses forces pour donner une réponse proportionnelle pour contrecarrer le chemin de la dictature, emprunté par le président de la République.

 

EDEM, a un nouveau chef

Le dimanche 12 janvier 2020, l’ancien député de Marigot, Déus Deronneth, a été élu comme nouveau coordonnateur général à la tête du parti «Élan démocratique pour la majorité (EDEM)». Le député de la 50e législature, Déus Deronneth, a remplacé, à ce poste, Désir Jean-Jacques qui a été transféré au poste de secrétaire général.

 

Le nouveau bureau du Sénat, rejeté par le Secteur démocratique

Me André Michel, porte-parole du Secteur démocratique, dit prendre ses distances avec le nouveau bureau de trois membres, formé le mardi 14 janvier 2020 au Sénat, ayant à sa tête: le sénateur Pierre François Sildor comme président, Jean Marie Ralph Féthière, questeur et Wanick Pierre, secrétaire. «Le sénateur François Sildor n’est pas et ne peut pas être président du Sénat, puisqu’il n’y a pas eu de quorum pour son élection. Tout acte qu’il pourrait poser à ce titre engagerait sa responsabilité pénale et civile», a-t-il écrit sur son compte Twitter.

 

Le Collectif 4 décembre pense à une transition fondatrice

Le coordonnateur du Collectif 4 décembre, Jean Robert Argant, a lancé un appel aux acteurs de l’Exécutif et de l’opposition, en vue de trouver la bonne formule pour mettre en place une transition fondatrice, non pas pour persister avec le ôte-toi-que-je-m’y-mette mais pour donner place à la gestion de la chose publique par des personnalités intègres et honnêtes. Celle-ci pourra redresser la barque nationale. Jean Robert Argant impute la responsabilité du dysfonctionnement du Parlement aux actions de l’Exécutif, pour n’avoir réalisé aucune élection.

 

Meurtres dans le bas-Artibonite

Rosena Petit-Frère, présumée meurtrière de 3 enfants, est entre les mains des forces de l’ordre, a confirmé le maire principal de La Chapelle, Dieuseul Robenson Fond-Rose. Les corps sans vie de trois enfants, dont deux fillettes et un garçonnet, respectivement de 2, 4 et 6 ans, portés disparus le 8 janvier dernier, ont été retrouvés le 13 janvier à Souma, 2e section communale de La Chapelle.

 

Opération réussie à La Savane, aux Cayes

Le chef a. i du parquet des Cayes, Ronald Richmond, a confirmé l’arrestation de 14 individus, dont 3 proches du gang de Géne César, alias Kilikou, à la suite d’une intervention policière qui avait pour mission de mettre la main au collet de ce bandit.

 

«Défenseurs plus» appelle les autorités à sévir contre les bandits

Intervenant sur une radio de la capitale, Antonal Mortimé, déclare avoir reçu plusieurs plaintes de proches de victimes d’enlèvement. Le défenseur des droits humains, inquiet de la recrudescence des cas de kidnapping à la fin de 2019 et au début de 2020, invite la police nationale à redoubler ses actions, en vue de traquer les bandits qui terrorisent la population.

Un homme criblé de balles à Saint-Marc

Le corps sans vie, d’un jeune homme dans la vingtaine, a été découvert à la rue Christophe. La victime aurait reçu plusieurs balles. Alors que le phénomène d’insécurité prend des proportions alarmantes dans le département de l’Artibonite, les habitants dénoncent l’inertie des autorités policières. Tirant la sonnette d’alarme, ces derniers exigent des mesures urgentes pour mettre les bandits hors d’état de nuire.

 

Marche des élèves de l’EFACAP

Le lundi 13 janvier, plusieurs élèves de l’École fondamentale d’application et centre d’appui pédagogique (EFACAP) de Ouanaminthe ont organisé une marche pacifique pour demander au ministre de l’Éducation nationale, Pierre Agénor Cadet, de payer les arriérés aux enseignants. Pancartes en main, vêtus de leur uniforme, les élèves ont parcouru plusieurs rues de la commune pour exiger le retour des enseignants en salle de classe. Ces derniers, depuis la réouverture des classes en janvier, ne se sont jamais présentés dans une salle de cours.

 

Les inscriptions débutent pour les examens du bac permanent

Les inscriptions pour la première session du bac permanent de l’année académique 2019-2020 ont débuté le lundi 13 janvier et prendront fin le 24 janvier prochain. Les intéressés sont priés de passer aux différentes directions départementales, afin d’identifier les lieux d’inscription des candidats. Les prochaines dates d’examens pour les recalés du baccalauréat permanent sont du 17 au 21 février. Plusieurs établissements scolaires de la capitale et de divers autres départements accueilleront les recalés du bac pour l’année académique 2019-2020.

 

Arrestation de 4 hommes armés à Croix-des-Bouquets

Des policiers affectés au Commissariat de la Croix-des-bouquets, ont procédé à l’arrestation de 4 individus. Le premier a été arrêté avec en sa possession une arme illégale. Les 3 autres ont été arrêtés dans la zone de Jumecourt (Tremblay 1). Au total 2 armes illégales ont été saisies.

 

La route Mombin Crochu/Vallières, inaugurée

C’est le vendredi 17 janvier qu’a eu lieu l’inauguration du tronçon de route Mombin Crochu / Vallières (Nord-Est), en présence du Président de la République, Jovenel Moïse, dans le cadre d’un programme baptisé « Louvri wout wo Nòdès ».

Altidor Jean Hervé

 

Le présumé assassin du journaliste Néhémie Joseph, arrêté

Le présumé meurtrier du journaliste Néhémie Joseph, a été arrêté. Le vendredi 17 janvier, un individu sous mandat d’amener, identifié comme Clairjeune Juste Chandou, dénoncé par la population, a été arrêté, pour le meurtre, perpétré le 10 octobre 2019 dans la localité de Mirebalais, du journaliste Néhémie Joseph, correspondant de Radio Méga. L’arrestation du présumé assassin a été confirmée par Me Elione Saint-Fleur, le Commissaire du Gouvernement de Mirebalais.

Emmanuel Saintus

 

Related Articles

Check Also

Close
Close
%d bloggers like this: