accueilActualitéArchivesCoup d'oeil sur le monde

Des policiers manifestent encore dans les rues

Le dimanche 17 novembre 2019, les agents de la police nationale d’Haïti ont foulé, encore une fois, le béton, pour exiger de meilleures conditions de travail. Des centaines d’agents de la Police Nationale d’Haïti (PNH) ont investi les rues, pour une seconde fois, continuant de réclamer de meilleures conditions de vie dans l’exercice de leur fonction, des avantages sociaux, et surtout le droit de constituer un syndicat. Le samedi 16 novembre, alors que la Direction de la Police Nationale d’Haïti (PNH), 48 heures avant la commémoration du 216ème anniversaire de la bataille de Vertières (le lundi 18 novembre), avait demandé aux policiers de rester dans leur cantonnement, la Coordination du mouvement de protestation au sein de la PNH a confirmé qu’elle maintenait la marche pacifique, programmée pour le dimanche 17 novembre. Dans une correspondance, le Directeur Départemental de l’Ouest, Godson Jeune, demande aux responsables, de remettre une liste de tous les policiers ayant respecté l’ordre de cantonnement. Rappelons que les règlements de discipline générale de la PNH que les policiers signent, au moment de leur intégration, interdisent aux agents de manifester ou de participer à des manifestations, sous peine de sanction. Pour la Coordination du mouvement de revendications, cet ordre avait pour but plutôt d’empêcher les revendications légitimes des policiers qui réclament, entre autres, de meilleures conditions de travail, un meilleur salaire, le droit de se syndiquer, ainsi qu’une assurance-maladie. Rappelons que le 27 octobre dernier, quelques centaines de policiers (la plupart en civil) avaient occupé le béton, accompagnés de nombreux membres de leur famille, aux côtés de l’opposition. Cette marche n’avait pas reçu l’approbation du haut commandement, comme c’est encore le cas ce dimanche aussi.

En outre, un nouveau responsable a été placé à la tête de l’Inspection générale de la Police nationale d’Haïti (PNH). En effet, le vendredi 15 novembre, en présence notamment de plusieurs membres du Haut État-major de l’institution policière, dont: l’Inspecteur général, James Boyard, le Chef de cabinet de Mario Aubergiste, le Directeur Général de la Direction Centrale de la Police Administrative, de Joany Canéus, le Directeur Central de la Police judiciaire, Jean Roody Aly, ministre démissionnaire à la Justice, a procédé à l’installation d’Hervé Julien comme nouveau Directeur de l’Inspection Générale de la PNH (IG/PNH). Il remplace, à ce poste, Ralph Stanley Jean-Brice, en fonction depuis juin 2011. Dans ses propos de circonstance, Hervé Julien, après les remerciements d’usage, a déclaré «L’IG/PNH, en tant que structure de contrôle et de conseil à la disposition du commandement en chef, devra sans cesse, sous notre leadership, travailler au renforcement et la professionnalisation de l’institution policière. C’est une tâche ardue mais je compte sur la collaboration pleine et entière de mes collègues, pour réussir.»

Emmanuel Saintus

Related Articles

Close
%d bloggers like this: