accueilActualitéArchivesCoup d'oeil sur le monde

Augmentation de l’insécurité: des morts et des blessés par balles

Depuis un certain temps, le nombre de blessés et de morts augmente un peu partout à travers le pays, les bandits continuent leurs forfaits, et la population reste la grande victime. Des voitures sont détournées et des passagers enlevés; autant de crimes sont répertoriés ces derniers jours.

Par exemple, quatre (4) passagers ont été blessés par balles, dans la matinée du jeudi 10 octobre 2019, au boulevard Harry Truman, communément appelé Bicentenaire, lors d’une attaque armée contre un autobus, en provenance de Carrefour. Des individus armés auraient ouvert le feu sur l’autobus, après que le chauffeur aurait refusé de s’arrêter, suite à une injonction des bandits. Les 4 personnes, blessées par balles, ont été transportées d’urgence dans un centre hospitalier.

Des individus armés, en provenance du Village de Dieu, ont détourné, tôt ce même jeudi 10 octobre 2019, un véhicule de transports en commun, qui se rendait à Jérémie avec une cinquantaine de passagères et de passagers. Ces otages ont été, par la suite, libérés, après plusieurs heures de négociations entre les autorités et les ravisseurs, apprend-on. Ces hommes armés auraient exigé une rançon de 300 mille dollars américains, en échange de la libération du chauffeur de l’autobus et d’un travailleur. L’autobus détourné serait toujours en leur possession.

D’un autre côté, six (6) membres d’une seule famille, dont quatre (4) enfants, ont été assassinés, le vendredi 4 octobre 2019, dans la commune de la Croix-des-Bouquets. Les victimes auraient été tuées par le nommé Josué Rainvil, a rapporté le porte-parole adjoint de la police nationale, Garry Desrosiers. Josué Rainvil aurait abusé sexuellement d’un garçon de 10 ans, à plusieurs reprises. Pour empêcher que l’acte de viol soit révélé au grand public, il aurait commis ce sextuple assassinat. L’enfant qu’il violait fait partie des personnes qu’il aurait tuées. La police a fini par procéder à l’arrestation du présumé meurtrier, dans la localité de Meyer.

A Saint-Marc, Saül, ainsi connu, a été blessé mortellement par balles, lors d’une fusillade perpétrée, dans la matinée du mercredi 9 octobre 2019, par deux individus armés, circulant à bord d’une motocyclette, contre un groupe de personnes qui se rendaient à leurs activités. Deux autres ont été blessées. Cela s’est produit à Carrefour Banlique, situé dans la sixième section communale de Saint-Marc. Saül était un marchand ambulant de glace. Après avoir été atteint des projectiles, les bandits l’ont dépouillé de tout ce qu’il avait en sa possession.

À l’instar des autres endroits précités, les manifestations anti-gouvernementales se poursuivent dans le département du Centre. Par endroits, des malfrats en profitent pour semer la pagaille. A Rhodé 2, des gangs armés volent et attaquent de paisibles citoyens, au su et au vu de tous. Même constat à Morne Thomonde. Depuis trois semaines, au moins six personnes, revenant de Hinche, sont victimes de braquage. Les victimes ont rapporté que leurs prédateurs leur ont intimé l’ordre de coucher à même le sol pour commettre leurs forfaits. Le week-end écoulé, la Police nationale d’Haïti (PNH) a intercepté un nommé Ti Marcelin, à Rhodé. Celui-ci est arrêté et accusé de participer au cambriolage d’un camion de transport des produits alimentaires à Rhodé 2. Tabassé par des membres de la population, ce dernier a été transporté d’urgence à l’hôpital Sainte-Thérèse de Hinche.

Plutôt dans la semaine, soit le mardi 8 octobre 2019, peu avant 19 heures, trois individus armés, à bord d’une motocyclette, ont braqué plusieurs passagers de Gressier et de Léogâne, dont un journaliste du Nouvelliste, en les dérobant de leurs effets (téléphones, pièces d’identité et provisions alimentaires) devant l’entrée de la plage Bel Horizon, à quelques minutes du commissariat de Gressier. Plusieurs passagers ont cédé tranquillement leur sac aux voleurs, tandis que Marie, une des victimes, a failli y laisser sa peau. Cette dernière a répliqué : «Ne prenez pas mon sac, je vous prie. Cela fait deux semaines que mes deux enfants sont à la merci du bon samaritain. J’ai laissé ma maison à Léogâne depuis 7 heures du matin pour me rendre chez des amis à Port-au-Prince, afin de trouver quelque chose pour leur donner à manger». Les malfrats ont emporté quand même le sac de la pauvre dame.

Autre cas, une dizaine de passagers d’un bus ont été dépossédés de leur argent et autres objets précieux, au niveau de Colombier, un quartier de Gressier, dans l’après-midi du lundi 7 octobre 2019. Pendant la même journée, une famille qui revenait de Léogâne à bord d’un véhicule, a été victime quand un groupe d’assaillants les ont menacés avec un révolver, leur ordonnant de quitter la voiture qui contenait, entre autres, des documents personnels et des provisions alimentaires. Les bandits ont tout emporté.

Plus loin, une quinquagénaire, mère de trois enfants, a été tuée de plusieurs balles sur la route de Frères à Pétion-Ville, la semaine dernière, alors qu’elle revenait d’une maison de transfert pour récupérer 100 dollars américains afin de s’approvisionner. Elle a été abattue par les malfrats, sous le regard impuissant des riverains.

Par ailleurs, des habitants de la route des Rails, au niveau de Lamentin 54 et de Mariani, quartiers des communes de Carrefour et de Gressier, lancent un SOS aux agents de police des commissariats de Carrefour et de Gressier, afin qu’ils stoppent les actes de vols nocturnes dans ces zones et qui sont perpétrés par des individus armés.

Altidor Jean Hervé

Related Articles

Close
%d bloggers like this: