accueilActualitéCoup d'oeil sur le mondeEn bref

Des entrepreneurs à Delmas et à Pétion-Ville, perçus comme des complices du pouvoir

Comme annoncé par les membres de l’opposition le vendredi 27 septembre 2019 plusieurs centaines de milliers de citoyens ont gagné les rues a travers tout le pays spécialement dans la zone métropolitaine afin de protester énergiquement contre l’équipe au pouvoir de manière a forcer le départ de Jovenel Moise. Les manifestants ont pillé et saccagé, déchouqué plusieurs business a hauteur de Delmas et de Pétion ville sous les yeux passifs parfois des agents de force de l’ordre.

Cette nouvelle journée de mobilisation et de casse de la population fait suite a près d’un mois d’arrêt d’activer dans presque tout le pays depuis la rareté dit programmer de carburant. Ces scènes de pillages interviennent a un moment ou le forum économique du secteur privé est divisé sur le départ ou nom du président de la république selon plus d’un la population croit que les propriétaires de ces entreprises sont les complices du pouvoir et croit qu’une fois attaquer cette frange du secteur privé se désolidarisera au pouvoir et la démission du président pourrait être acté plus facilement. A cet effet ce vendredi la population a pillé plus d’une dizaine de magasin a hauteur de Pétion Ville et de Delmas démontrant leur colère et insatisfaction face a la gestion catastrophique du pays par l’équipe au Pouvoir.

Malgré l’appel au dialogue et a la formation d’un gouvernement d’union national fait par le président de la république lors de son adresse a la nation le mardi 24 septembre dernier l’opposition et la population ne jure que par le départ du président, les leaders de l’opposition réitère ses déclarations selon laquelle aucune solution n’est possible avec Jovenel Moise au pouvoir.

Altidor Jean Hervé

Related Articles

Close
%d bloggers like this: