accueilActualitéArchivesCoup d'oeil sur le mondeEn bref

Les récentes averses font déjà des morts à Petit-Goâve

On compte: 2 morts, 4 disparus et des dégâts matériels considérables à Petit-Goâve (Ouest), dans les inondations provoquées par des averses qui affectent, depuis 4 jours, cette ville et l’ensemble de ses sections communales. La population sinistrée est aux abois et les secours se font encore attendre. Les récentes pluies torrentielles qui s’abattent sur le département de l’Ouest et ses environs, depuis le mercredi 18 septembre 2019, engendrent la mort de deux personnes dans la ville de Petit-Goâve et quatre (4) autres sont portées disparues. Environ 30 maisons ont été complètement détruites. Hormis les maisons qui ont été détruites, 55 autres sont endommagées et 240 inondées, d’après les informations fournies par la correspondante de radio Kiskeya, Innocente Desgranges, une résidente de la ville. Les deux personnes qui ont perdu la vie sont, entre autres, un bébé de 22 mois et un adulte, et quatre (4) autres ont été déclarées disparues. Nonobstant le bilan partiel des dégâts matériels, l’un des principaux ponts de la commune couramment appelée «Ti Ginen», a subi des dommages. Cette situation a impacté la fluidité de la circulation à l’intérieur de la commune de Petit-Goâve. D’après le rapport du coordonnateur technique de la Protection civile, Enrico Claude, cette inondation a lieu, en majeure partie, à cause de la dégradation du sol sous forme d’érosion. M. Claude a expliqué que des amas de sable et de terre arable ont envahi les maisons des résidents de Petit-Goâve. Ces alluvions, dit-il, ont causé beaucoup plus de dégâts que les eaux en furie. Les autorités locales, tels le maire adjoint Delord Desgranges et le député Germain Alexandre, ont fait des tentatives pour trouver des backhoe loaders pour dégager les espaces obstrués par la boue et les alluvions, et sollicitent l’intervention de l’État central dans cette situation difficile que connaissent les Petits-Goâviens. Rappelons que l’Unité hydrométéorologique (UHM), dans son dernier bulletin, informe que par rapport aux activités pluvieuses encore prévues sur le pays, le Centre de prévision météorologique (CPM) de l’UHM, de concert avec la Direction de la Protection civile (DPC) et le SPGRD, rappelle une fois de plus à la population des zones à risque d’inondation, d’éboulement et de glissement de terrain qu’elle doit rester vigilante et respecter les consignes de sécurité, en cas de fortes pluies à cause de plusieurs systèmes cycloniques qui se baladent sur le bassin Atlantique et le golfe du Mexique. Et la dixième dépression tropicale de la saison qui s’est transformée mercredi soir en tempête tropicale Jerry, est localisée à plus de 1000 km de l’arc antillais en ce moment.

Altidor Jean Hervé

Related Articles

Close
%d bloggers like this: