accueilActualitéArchivesCoup d'oeil sur le mondeEn brefNewsreel

Haiti :News briefing

1 700 détenus du Pénitencier national, libérés

Approximativement 1700 détenus du Pénitencier national de Port-au-Prince ont été mis en liberté, au cours des huit derniers mois, a fait savoir le commissaire du gouvernement de Port-au-Prince, Paul Éronce Villard, le jeudi 5 septembre 2019, en conférence de presse. La plupart de ces détenus avaient été incarcérés pour des délits mineurs qui les condamnaient entre 12 et 36 mois de prison, alors qu’ils ont passé jusqu’à 15 ans dans ce centre carcéral, déplore le chef du parquet.

 

François Guillaume, nouveau chargé d’affaires au Qatar pour Haïti

Le mercredi 4 septembre 2019, l’ancien consul général d’Haïti à Miami, François Guillaume, a présenté sa lettre d’accréditation comme nouveau chargé d’affaires de la République d’Haïti au Qatar. Cette rencontre a eu lieu avec Ahmad Hassan Al-Hamadi, secrétaire général des Affaires étrangères du Qatar. François Guillaume soutient avoir déjà engagé des discussions relatives au renforcement de relations bilatérales.

 

L’ambassadeur du Brésil a rencontré le directeur général a.i. de la PNH

L’ambassadeur du Brésil, accrédité en Haïti, Fernando Vidal, a effectué une visite de courtoisie, le mercredi 4 septembre 2019, à Rameau Normil, le nouveau directeur général a.i. de la Police nationale d’Haïti (PNH). Au cours des échanges, le diplomate a réitéré au nouveau patron de la PNH, la volonté du Brésil de contribuer au renforcement du système pénitentiaire haïtien.

 

Don de quatre ambulances et de trois camions de pompiers à la PNH

L’ambassadeur du Japon, Mitsuaki Mizuno, au cours d’une visite à la Direction générale de la Police nationale d’Haïti (PNH), a fait un don de sept véhicules, dont quatre ambulances et trois camions de pompiers, à l’institution. Le diplomate japonais a promis de renforcer cette coopération, afin de mieux équiper l’institution policière.

 

Martine Moïse distribue des chaussures à la Grand’Anse

La Première dame de la République d’Haïti, Martine Moïse, a distribué cette semaine des chaussures à des écoliers dans plusieurs communes du département de la Grand’Anse, à quelques jours de la rentrée des classes, ce lundi 9 septembre 2019.

 

Des habitants crient au secours pour le Pont de Cabaret

Chrisler Thélusma, un des dirigeants de l’organisation dénommée «Mouvman Kont Restavèk» (MKR), lance un SOS pour exiger une intervention urgente sur le pont de Cabaret qui pourrait s’effondrer à tout moment, suivant son état. Par ailleurs, cette structure a annoncé que des Cabaretiers organisent, ce vendredi 6 septembre 2019, une marche pour exiger l’intervention des autorités.

 

Des jeunes formés en premiers secours

Une séance de formation sur les gestes de premiers secours, a été réalisée cette semaine par la direction du Centre ambulancier national (CAN), à travers la section formation, au bénéfice d’un groupe de jeunes participants à un camp d’été dans la localité de Campêche (Avenue N). Ces jeunes ont eu l’occasion d’apprendre les gestes qui sauvent et pourront, désormais, en cas d’accident ou de malaise, aider leurs proches ou n’importe quelle victime, avant l’arrivée de l’ambulance.

 

Rencontre entre l’ambassadeur américain et des femmes leaders

Le jeudi 5 septembre 2019, l’ambassadeur des États-Unis en Haïti, Michele J. Sison, a rencontré plusieurs femmes leaders de la société civile, pour discuter de questions importantes comme : l’augmentation de la participation politique des femmes, l’équité entre les sexes et le développement inclusif, l’élimination de la violence sexuelle et celle basée sur le genre. Les échanges portaient sur l’autonomisation des femmes et des filles qui sont très importantes pour le développement à long terme d’Haïti.

 

La PNH chasse les vendeurs de carburant aux abords du trottoir

Le mardi 3 septembre 2019, les autorités policières et judiciaires ont lancé une vaste opération contre la vente d’essence au marché noir, dans la ville de Saint-Marc. En ce sens, d’après le commissaire du gouvernement auprès du tribunal de première instance de cette ville, Me Wilkens Jules, les agents de la Police nationale d’Haïti ont procédé à l’arrestation de plusieurs vendeurs et à la saisie de leurs marchandises: des gallons d’essence. Entre-temps, depuis le début de la pénurie dans la Cité de Nissage Saget, les tarifs du transport en commun ont considérablement augmenté.

 

18 mois d’arriérés de salaire pour les employés du MAST

Les employés contractuels du ministère des Affaires sociales et du Travail ont entamé, le mercredi 4 septembre 2019, un mouvement de mobilisation pour faire passer, une fois de plus, leurs frustrations. À la veille de la rentrée scolaire, ces contractuels ont manifesté à l’avenue Charles Sumner, pour réclamer 18 mois d’arriérés de salaire.

 

Le juge Petit-Papa a entendu des personnes dans l’affaire du sénateur Onondieu Louis

Le chef de cabinet du sénateur Onondieu Louis, Ysmick Choute, et la secrétaire générale adjointe aux affaires administratives du Sénat, Myrlande Casséus, ont été entendus par le juge Jean Osner Petit-Papa, le mardi 3 septembre 2019. Ils ont été à nouveau auditionnés sur le dossier de corruption et de blanchiment d’argent les impliquant, ainsi que le sénateur Onondieu Louis.

 

Rencontre entre une délégation allemande et le D G a. i. de la PNH

Conduite par le diplomate Inès Friedrich, une délégation de l’ambassade allemande en Haïti a effectué une visite à la Direction générale de la Police nationale d’Haïti (PNH), lundi dernier. Au cours de cette rencontre, la délégation a échangé avec le directeur général a.i de la PNH, Normil Rameau.

 

Des étudiants de la FMP exigent de la transparence dans le concours

Des étudiants de la Faculté de médecine et de pharmacie (FMP) de l’Université d’État d’Haïti (UEH) ont manifesté le mercredi 4 septembre 2019, à Port-au-Prince, pour protester contre la fermeture de l’institution par le décanat et exiger plus de transparence dans le concours d’admission. Les protestataires veulent intégrer le processus du concours, à titre d’observateurs. Après des mouvements de protestation, le décanat a décidé de fermer la faculté «jusqu’à nouvel ordre».

 

«Pourquoi Haïti peut réussir»

L’économiste, Enomy Germain, a procédé, le vendredi 6 septembre 2019, à la vente signature de son ouvrage : « Pourquoi Haïti peut réussir ». Cette activité a eu lieu au local de l’Université Innovatrice d’Haïti (UNIH), sise au numéro 158, Avenue Christophe, entre 10h A.M. et 1h P.M. À cette occasion, s’est tenu un forum sur le thème « Université et développement ».

 

«Partageons les livres» au Lycée national de Carrefour-Feuilles, 6e édition

Du 5 au 31 août 2019, s’est déroulée la 6e édition de «Partageons les livres». Dans une atmosphère de fête, d’apprentissage et de retrouvailles, cette activité, qui a duré pratiquement un mois, a réuni des écoliers du Lycée national de Carrefour-Feuilles, de la septième année fondamentale. Séances de formation, conférence sur la sexualité, visites éducatives, entre autres, ont émaillé cette activité dont l’objectif a été de «mettre en valeur la culture haïtienne».

 

Le prix d’Histoire 2019

Dans une note rendue publique, Communication Plus S.A. a informé que les dépôts de manuscrits pour le Prix d’Histoire 2019 de la Société Haïtienne d’Histoire, de Géographie et de Géologie (SHHGG), en partenariat avec la Fondation Roger Gaillard (FORG), sont attendus, à partir du lundi 9 septembre 2019. Les auteur(e)s de nationalité haïtienne sont invités à y répondre. Les dépôts de manuscrits seront enregistrés au local de la SHHGG (28, Chériez, Port-au-Prince, tél. : 2947-2323, e-mail : prixshhgg2015@gmail.com) de 11 h a.m. à 2 h p.m., les lundis 9, 16, 23 et 30 septembre 2019. Selon les organisateurs, l’ouvrage primé sera imprimé en 1 000 exemplaires, à l’entier bénéfice du lauréat ou de la lauréate qui recevra également une enveloppe en gourdes, équivalant à mille dollars américains (1 000 USD).

 

Le député Jerry Tardieu regrette le comportement de ses pairs

Le mandat de la 50e législature arrive à son terme et le temps constitutionnel imparti au Parlement pour voter les propositions d’amendement de la Constitution a expiré. Le député de Pétion-Ville, Jerry Tardieu, qui a présidé pendant deux ans la commission spéciale sur l’amendement de la Constitution, a dénoncé le manque de volonté de la majorité présidentielle au Parlement qui, selon lui, a boycotté le vote de principe de l’amendement de la loi-mère, lors d’une table ronde sur la Constitution qu’il a organisée jeudi à l’hôtel Karibe, avec la participation de certains secteurs de la société. Jamais la conférence des présidents, ni à la Chambre des députés ni au Sénat, n’a mis le principe de l’amendement de la Constitution dans leur ordre du jour, alors que ces deux branches du Parlement avaient formé des commissions spéciales pour travailler sur la révision de la loi-mère. Cette législature, étant arrivée à terme, elle ne peut plus se prononcer sur le dossier. Jerry Tardieu, président de la commission spéciale sur l’amendement de la Constitution à la Chambre des députés, a reconnu que l’Exécutif et le Parlement n’ont pas pu trouver une entente sur l’amendement de la Constitution, pendant cette législature. Il a aussi souligné qu’il n’y a jamais eu d’entente non plus entre la Chambre des députés et le Sénat sur le dossier.

 

Tension à Limonade

Des pneus enflammés ont perturbé, dans l’après-midi du mardi 3 septembre 2019, la circulation automobile sur la route nationale # 6, à la hauteur de Limonade (département du Nord). Des riverains se sont montrés très critiques par rapport à la crise de carburant qui sévit dans le pays, et la cherté de la vie, à la veille de la rentrée scolaire, prévue pour le lundi 9 septembre 2019.

 

Les activités au ralenti, au Cap-Haïtien

Les rues de la ville du Cap-Haïtien ont été pratiquement clairsemées, en fin de journée, avec la crise de carburant que connaît le pays. Pas de transport en commun, de rares motocyclistes. Des voitures privées sont remarquées au centre-ville où le prix du gallon de l’essence se vend jusqu’à 1 250 gourdes, sur le marché informel. Les pompes à essence attendent encore d’être approvisionnées en carburant.

 

Jovenel Moïse, solidaire du peuple des Bahamas

Dans un tweet, le Président de la République d’Haïti, Jovenel Moïse, a exprimé sa solidarité envers le peuple et le gouvernement bahaméens, quelques heures après le passage de l’ouragan Dorian qui a frappé les Bahamas. «Nos prières et nos pensées positives vont au peuple bahaméen et à son gouvernement. La communauté haïtienne qui se trouve sur ces îles peut être rassurée de notre entière solidarité et de notre sollicitude, en ces moments de dures épreuves », lit-on sur le compte Twitter officiel du chef de l’État haïtien.

 

Édouard Clément à la tête de la FDI

Le gouverneur de la Banque de la République d’Haïti (BRH), Jean Baden Dubois, a procédé, le mardi 3 septembre 2019, à l’installation du nouveau directeur général du Fonds de développement industriel (FDI), Édouard Clément. Il remplace à ce poste, Edgard Jeudy, nommé depuis le 22 février 2017 et actuel membre du conseil d’administration de la BRH.

 

Le juge Ramoncite Accimé, formellement récusé

Les plaignants dans le procès PetroCaribe se sont constitués en partie civile et se sont fait représenter par leurs avocats, Michel André et Marc-Antoine Maisonneuve, afin de récuser formellement le juge Ramoncite Accimé, le lundi 2 septembre 2019. Selon eux, le juge fait montre de partialité, car il dispose de suffisamment d’éléments pour procéder à l’arrestation de certaines personnes impliquées dans ce dossier.

 

Les habitants de Fort-Liberté s’expriment

Dans le quartier de Carrefour Chivry, à Fort-Liberté (département du Nord-Est), des habitants ont placé en travers de la route nationale #6, le mardi 3 septembre 2019, un camion à benne, en signe de protestation. Ces protestataires comptent exprimer leur mécontentement face aux difficultés qu’ils rencontrent, à cause de la rareté de l’essence.

 

L’étang Trou-Caïman s’assèche

L’organisation Écovert-Haïti se dit préoccupée par l’assèchement accéléré de l’étang Trou-Caïman. En effet, l’organisation a lancé un urgent appel pour secourir les pêcheurs et sauver la biodiversité de la zone qui est actuellement en danger. Alors que tout le monde parle de l’Amazonie, il y a péril dans notre demeure. En effet, la zone humide de Trou-Caïman, un des cinq noyaux d’aires protégées de la réserve de biosphère La Selle et des quatre zones d’observation d’oiseaux en Haïti, desquelles dépendent environ 11 communautés de pêcheurs, est sur le point de disparaître. En effet, la sécheresse y affecte la vie économique des milliers de ruraux vivant de la pêche, et menace la sécurité alimentaire dans la zone. Plus loin, Écovert-Haïti lance un appel au ministère de l’Environnement (MDE) et aux organismes évoluant dans ce secteur, pour intervenir en toute urgence à Trou-Caïman.

 

43 000 élèves recevront des repas scolaires

«À la rentrée scolaire de septembre 2019, le Programme alimentaire mondial (PAM) continuera de développer son programme de cantines scolaires 100 % locales, pour distribuer des repas locaux à 43 000 élèves, en coordination avec le ministère de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle (MENFP). À travers ce programme, le PAM distribue des repas scolaires, préparés avec des ingrédients frais, produits en Haïti et achetés en circuit court à des agricultrices et agriculteurs», rapporte le PAM, dans un communiqué. Selon le directeur du PAM en Haïti, Pierre Honnorat, « tout le monde est gagnant » car, « d’un côté, les élèves reçoivent des repas diversifiés préparés avec des produits frais, de l’autre, les agriculteurs ont un marché stable où vendre leurs produits ».

 

Les détails du Système d’identification des citoyens d’Haïti

Le Système d’identification des Haïtiens est géré par l’Office National d’Identification (ONI), institution créée par décret, le 1er juin 2005, avec pour mission de:

  • Fournir un Numéro d’Identification National (NIN), dès la naissance, à chaque Haïtien ou au moment de son enregistrement au Registre National d’Identification;
  • Fournir une Carte d’Identification Nationale (CIN) à chaque Haïtien ayant atteint l’âge de 18 ans;
  • Créer un Registre National d’Identification pour gérer les données collectées des citoyens haïtiens.

Grâce à un appui de l’Organisation des États Américains (OEA) et du Canada, la première campagne d’enregistrement des citoyens a pu être lancée et la distribution des premières Cartes d’Identification Nationales effectuées pour qu’ils puissent voter aux élections de 2006. Ce premier Système de Gestion d’Identité a été conçu et mis en place par une équipe technique de l’OEA, dans un contexte purement électoral. Cette année-là, 2005, l’OEA a enregistré 3,5 millions d’Haïtiens de 18 ans et plus, dans le registre National d’Identification, et a totalement exclu tous les Haïtiens âgés de 0 à 17 ans. Le système enregistrait l’empreinte des deux index du citoyen et générait un Numéro d’Identification National de 17 chiffres. En 2012, un contrat a été attribué à SMARTMATIC, une entreprise vénézuélienne, pour achever les travaux initiés par l’OEA, moderniser le système technologique existant et aussi permettre les enregistrements et la génération de NIN, pour chaque citoyen, dès la naissance. Ainsi, en décembre 2014, SMARTMATIC a déployé un nouveau Système de Gestion d’Identité avec une composante biométrique qui enregistrait les empreintes des dix doigts des citoyens et générait un NIN composé de quatorze chiffres.

Altidor Jean Hervé

Related Articles

Close
%d bloggers like this: