accueilActualité

L’année scolaire : entre publication des résultats et réouverture

Le ministère de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle (MENFP) a publié, le 13 août 2019 écoulé,  les résultats des examens de 9ème année fondamentale pour le département de l’Ouest, pour l’année académique 2018-2019.  Le taux de réussite est d’environ 76 % pour ce département, selon le MENFP, ce qui signifie que sur les 94 635 participants ayant subi les examens, 72 187 candidats sont admis.  Après ceux de l’Ouest (76%) et des Nippes (78%), les résultats des examens de 9e année fondamentale pour l’année académique 2018-2019 pour les départements de l’Artibonite, du Sud et du Centre ont aussi été publiés.  Les taux de réussite sont ainsi répartis: 76 % pour l’Artibonite, 69 % pour le Sud et 79 % pour le Centre.  D’après les chiffres communiqués par les Bureaux départementaux des départements suscités, 20 958 candidats sont admis pour l’Artibonite sur un total de 27 408 élèves ayant subi les épreuves, ce qui donne à ce département un taux de réussite de 76 %. Quant au Sud (69 %), 8 632 candidats sont admis sur  12 569 participants, d’après la note du MENFP rendue publique ce jeudi 15 août 2019.  Avec un taux de réussite de 93%, Cité-Soleil remporte la palme pour les examens officiels de la 9e année fondamentale pour le département de l’Ouest, et ce, pour la 2e année consécutive.  C’est ce qu’a révélé le ministre de l’Éducation nationale, Pierre Agénor Cadet, sur les ondes de Magik-9.  Le titulaire du MENFP a salué la belle performance de cette commune qui, par le passé, a été très mouvementée.  « 2 768 étudiants étaient inscrits à Cité-Soleil. 2 572, soit 1259 filles et 1313 garçons, ont réussi », a-t-il indiqué.  À titre comparatif, plus de candidats inscrits et plus de candidats n’ayant réussi que Ganthier qui a inscrit 2415 écoliers ou La Gonâve qui a inscrit 1907 candidats.  S’appuyant sur son statut d’enseignant, le ministre Cadet estime que cette performance s’explique, entre autres, par le fait que les cours se déroulent sans perturbation dans cette zone, contrairement à d’autres.  « J’ai distribué récemment beaucoup de lettres de nomination à des enseignants du lycée de Cité-Soleil.  J’ignorais qu’il y avait des enseignants qui n’étaient pas encore nommés, car ces derniers n’ont jamais arrêté de dispenser les cours et ont évité ainsi de pénaliser les écoliers.  Je le dis souvent aux enseignants que les élèves ne doivent pas souffrir.  Ils peuvent affronter l’État sans faire souffrir les élèves », a-t-il fait remarquer.  L’une des meilleures performances au niveau de ce district scolaire a été réalisée cette année par le Foyer Culturel du Mexique.  Cet établissement scolaire, financé exclusivement par des membres du secteur privé, notamment le groupe BOULOS, CDS, DEKA Group, entre autres, offre une formation gratuite à 2 500 élèves de la 1e à la 9e année fondamentale.  Sur Twitter, Réginald Boulos a indiqué que cette école réalise le meilleur score parmi toutes les écoles de l’Ouest.  «Le Foyer Culturel du Mexique», école financée par le groupe BOULOS, la fondation Capital Bank, ACK Wholesales et le groupe DEKA, a eu le plus fort taux de réussite dans le département de l’Ouest.  377 enfants sur 380 ont réussi aux examens de 9e Année, soit 99.25%.  « Des dispositions sont déjà prises pour entamer, dans la semaine qui vient, dans certaines écoles nationales et lycées à travers le pays, des travaux de réhabilitation », a assuré le ministre de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle, à moins d’un mois de la rentrée des classes, afin de rassurer  les parents et certains établissements scolaires sur la subvention à venir pour l’année académique 2019-2020.  «L’administration, à laquelle j’appartiens, réfléchit sérieusement sur comment accompagner les parents les plus démunis », a enchaîné le ministre.  Il répondait, en marge d’une conférence sur la 4e édition de concours de musique sur la citoyenneté, aux questions des journalistes sur les mesures prises par le gouvernement pour accompagner les petites bourses pour la rentrée des classes.  Prudent, Pierre Josué Agénor Cadet n’a pris aucun engagement aux micros des journalistes.  À chaque question, il dit que le gouvernement ou son ministère réfléchit.  « Le gouvernement réfléchit sur comment accompagner tous les employés de l’État dans le cadre d’un appui à la rentrée des classes », a-t-il répondu, quand on lui a demandé si, comme l’année dernière, l’État va donner une assistance à ses fonctionnaires pour l’année académique 2019-2020.  Au sujet de la subvention des manuels scolaires, le ministre déclare : « Le processus a été lancé depuis novembre 2018.  Aujourd’hui, nous nous préparons à payer les premières et deuxièmes tranches aux éditeurs, et des instructions claires ont été passées afin que tous les livres soient prêts bien avant le début de la rentrée scolaire».  700 millions de gourdes sont prévues pour la subvention des ouvrages scolaires et les dotations pour l’année académique 2019-2020.  Le titulaire du MENFP se dédouane de tout éventuel retard sur cette question, en rappelant que le paiement des éditeurs se fait directement par le Ministère de l’Économie et des Finances (MEF).

Altidor Jean Hervé

Related Articles

Check Also

Close
Close
%d bloggers like this: