accueilActualitéNewsreel

Jean Michel Lapin a jeté l’éponge

«En politique, les promesses n’engagent que ceux qui y croient», dit-on.  Tous ceux qui avaient approuvé sa désignation, exigent sa démission.  Il semble que les hautes vagues n’ont pas fini d’engendrer des évolutions les unes plus déterminantes que les autres.  Les évolutions s’enchaînent à un rythme accéléré où, chaque jour, un nouvel événement est à attendre. Des événements qui ne sont pas forcément au goût des «jovenéliens» et de leurs alliés.  À quoi d’autre devrait-on s’attendre encore ?  Le Président de la République, Jovenel Moïse, a annoncé la démission du Premier ministre désigné Jean Michel Lapin, le lundi 22 juillet, dans une lettre adressée, entre autres, au Président du Sénat, le Sénateur Carl Murat Cantave, l’invitant à une séance de consultation et qui se lit comme suit.

« Monsieur le Président, suite à la démission du Premier Ministre désigné, Monsieur Jean Michel Lapin, j’ai l’avantage de vous inviter à une séance de consultation du choix d’un nouveau Premier Ministre, conformément à l’article 137 de la Constitution de 1987 amendée ».   Cette séance était prévue pour le lundi 22 juillet à 11 heures du matin au Palais National.

Une autre communication est venue donner l’information suivante.

« Suite aux consultations que j’ai eues, ce lundi 22 juillet 2019, au Palais National, avec les Présidents de la Chambre des députés et du Sénat de la République, le nom du nouveau Premier ministre sera communiqué incessamment », a dit Jovenel Moïse.

Pour sa part, le Premier ministre Jean Michel Lapin a confirmé avoir remis sa démission au Président Jovenel Moïse, le lundi 22 juillet 2019.  « J’ai fait un choix pour Haïti », a lamenté Lapin, incapable, depuis sa nomination à la Primature, de faire voter sa déclaration de politique générale au Sénat de la République.  Selon les informations, Jovenel Moïse avait déjà eu une rencontre le dimanche 21 juillet, en sa résidence privée à Pèlerin, avec le président du Sénat et celui de la Chambre des députés, au cours de laquelle il a proposé sept noms pour le poste de Premier Ministre.  « Les Présidents des deux branches du Parlement rencontrent le Chef de l’État, Jovenel Moïse, ce soir, autour du choix d’un nouveau PM et de la formation d’un Gouvernement intérimaire d’exception, capables de répondre aux préoccupations de l’heure », a déclaré Gary Bodeau, Président de la Chambre des députés.  Pour sa part,  Pierre Adle, Assistant et Chef de Communication du Président du Sénat, Dr. Carl Murat Cantave, a confirmé cette rencontre.  « Le Président du Sénat, l’Honorable Carl Murat Cantave, et celui de la Chambre des Députés rencontrent ce dimanche soir le Président de la République, Jovenel Moïse, autour du choix du Premier Ministre.  Le pays a besoin d’un nouveau gouvernement pour faire face aux défis de l’heure. »  Nommé Premier Ministre par intérim le 21 mars dernier, après le renvoi du gouvernement de Jean-Henry Céant par la Chambre des députés, puis nommé Premier Ministre, Jean-Michel Lapin n’a jamais pu passer l’étape du Parlement.  Après trois séances ratées au Sénat pour la présentation de sa politique générale, Lapin a finalement jeté l’éponge. Bye-bye Lapin.
« La démission du Premier Ministre ne va rien changer », a fait savoir le sénateur Antonio Chéramy, poursuivant que : « le pays n’a pas un problème de Gouvernement », tout en continuant d’exiger la démission de Jovenel Moïse.

Emmanuel Saintus

Related Articles

Close
%d bloggers like this: