accueilActualitéCoup d'oeil sur le monde

Les dates des examens officiels sont maintenues

Peyicho, pa peyicho, les dates retenues pour les examens officiels de cette année ne seront pas modifiées. Le ministre de l’éducation nationale et de la formation professionnelle, Pierre Josué Agénor Cadet, est clair là-dessus. Les examens officiels ont débuté donc comme prévu le lundi 24 juin 2019. Les élèves de la 9eme année fondamentale, en dépit de quelques incidents,  se présentaient à leur centre d’examen  Les 24 et mardi 25  juin 2019. Le Ministère de l’Éducation Nationale a remercié la communauté éducative et la population pour le « bon déroulement » de cette première journée des examens d’État et a invité tous les acteurs à maintenir cette même mobilisation et cette veille citoyenne afin de boucler l’ensemble des opérations relatives aux examens d’Etat. Les  26, 27 et 28 juin, les dates retenues pour les tests destinés aux étudiants des écoles normales instituteurs et des centres d’éducation familiale. Quant aux élèves du Bacc 1 et 2, et du Bac permanent, ils devront se préparer pour les épreuves devant se tenir du 8 au 12 juillet. Pierre Josué Agénor Cadet, le Ministre de l’Éducation Nationale se dit profondément préoccupé par les appels à la grève et à manifester et rappelle que la période des examens d’État représente un moment important dans l’évaluation des acquis pour plus de 300 000 candidats dont 112 000 pour le baccalauréat régulier et 42 000 pour la session des recalés.

En cette période d’évaluation finale à travers le territoire national et à l’approche des examens officiels, le Ministre Cadet lance à nouveau un cri d’alarme à tous les acteurs indistinctement et à tous les citoyens pour la protection des intérêts de nos enfants et de l’école. Tout en reconnaissant qu’il s’agit d’un droit légitime de tout un chacun d’exprimer ses revendications de manière pacifique dans toute société démocratique, le Ministre rappelle qu’il importe à tous de protéger parallèlement les acquis scolaires et de permettre à nos enfants d’avoir accès à l’éducation en toutes circonstances. Soulignant « L’éducation est l’investissement le plus important pour l’avenir de nos jeunes. Nous avons l’obligation de préserver l’école des commotions politiques. » Cadet en appelle à « la mobilisation de tous en vue de garantir le droit fondamental à l’éducation de nos enfants en leur permettant de boucler l’année académique et de regarder vers l’avenir. Laissons l’école en dehors de la politique et œuvrons ensemble pour que nos enfants puissent avoir accès à l’éducation en toutes circonstances. » Donc Il n’y aura pas de modification dans les dates qui ont été annoncées par le ministère de l’Education nationale et de la Formation professionnelle pour les examens officielles, malgré les mouvements de mobilisation entamés depuis le 9 juin dans la capitale haïtienne et dans plusieurs villes de province ayant grandement perturbé la fin de l’année scolaire. Les mêmes dates seront retenues pour l’organisation des examens officiels, a annoncé le ministre de l’Éducation nationale et de la Formation professionnelle, Pierre Josué Agénor Cadet. Le ministre appelle à une prise de conscience de la part de ceux, qui, souligne-t-il, prennent l’ « école en otage » depuis 1986 pour faire passer leurs revendications.  «  Nous comprenons que dans une société, chacun peut avoir ses revendications, mais il doit respecter le droit des autres, notamment le droit des enfants à l’éducation», affirme le ministre qui dénonce une pratique « obscurantiste ».   «L’école ne doit pas être prise en otage », insiste Pierre Josué Agénor Cadet, précisant que tous les examens sont fin prêts.  Le ministre souhaite que ceux-là qui sont dans les rues puissent observer une trêve afin de permettre aux élèves de participer normalement aux examens officiels à partir de cette semaine. «  Les candidats à ces épreuves ne sont pas responsables de la situation », déclare le ministre, faisant remarquer que même dans les périodes de guerre, les écoles et les hôpitaux ont toujours bénéficié d’une considération spéciale. Il dit condamner le fait que plusieurs établissements scolaires ont été pris à partie la semaine dernière par des manifestants en colère. Rappel du calendrier des examens d’État : Examens de 9ème A.F. : 24 au 26 juin 2019 ; Examens des ENI : 24 au 28 juin 2019 ; Examens des Centres d’éducation  familiale : 24 au 28 juin 2019 ; Épreuve anticipée secondaire 3 : 28 juin 2019. Examens de fin d’études secondaires : 8 au 12 juillet 2019 ; 2ème session des recalés : 8 au 12 juillet 2019 ; Examens Formation technique et professionnelle (FTP) 30 juillet au 3 août 2019.

Altidor Jean Hervé

 

Related Articles

Close
%d bloggers like this: