accueilActualitéCoup d'oeil sur le monde

Sénat: à malin, malin et demi

Jovenel Moïse entre ainsi dans une période de turbulence et il est temps pour lui, désormais de jeter du lest, face au peuple triomphant. La décision de Jovenel Moïse de reconduire certains ministres a provoqué une polémique interne, avec un flot de critiques adressées au Premier ministre Lapin, aussi bien par des députés et sénateurs proches du pouvoir que par d’autres partis, comme le G-8, dit groupe de partis de l’opposition modérée. La capacité du peuple haïtien à vaincre à plusieurs reprises le système de défense mensongère du pouvoir et son équipe de sbires, prouve qu’une période d’incertitude est belle et bien commencée pour Jovenel. Alors que Jovenel Moïse et son équipe hésitent à doter le pays d’un gouvernement légalement constitué, la gourde continue de plonger sur le marché des changes. Ce n’est plus qu’une affaire de centimes pour que le billet vert s’échange en Haïti contre 90 gourdes. Au moment où nous mettons sous presse, une bouffonnerie à la Jovenel avec un gouvernement incomplet se fait à la Chambre haute. Ces sénateurs perroquets ne cessent pas de chanter depuis plus de 4 heures de temps, ce mardi 14 mai 2019. Ces sadiques prennent plaisir à remuer le couteau dans les plaies béantes du pays, une façon d’attirer l’attention. Si le malheur veut que nous ayons Lapin au timon des affaires de la République, il conduira le pays entre la ruine et la déception. Le mercredi 8 mai, le Président Moïse avait rendu visite au Président du Sénat, le Sénateur Cantave. Il a été question, entre autres, de la dévaluation importante de la gourde (88,4 gourdes pour 1 dollar), de l’insécurité, des prochaines élections, de l’impasse du dialogue politique et de la mise en place du prochain Gouvernement. À la suite de cette visite, le jeudi 9 mai, Carl Murat Cantave, le Président du Sénat, avait confirmé que la séance de présentation de l’Énoncé de la Politique Générale du Premier Ministre nommé, Jean Michel Lapin, est fixée au dimanche 12 mai 2019, à 11h00 a.m. Le dimanche 12 mai, la séance en assemblée au Sénat, sur l’exposé de la Politique Générale et la ratification du Premier Ministre a.i. nommé, Jean Michel Lapin, a tournée à la confrontation entre les sénateurs de l’opposition minoritaire et ceux de la majorité acquise au Chef de l’État. Le Quorum ayant été atteint avec 26 sénateurs présents à l’appel nominal, le Premier Ministre Lapin et les membres de son cabinet sont entrés dans la salle de l’Assemblée. Il est à noter l’absence de Jean Roudy Aly, le Ministre de la Justice, reconduit dans le Gouvernement Lapin, cible de l’opposition durant cette séance, qui l’accuse d’être responsable d’avoir soustrait ces étrangers des mains de la justice haïtienne, en autorisant le départ vers les Etats-Unis des hommes du mystérieux commando d’étrangers armés, arrêtés à Port-au-Prince le 17 février 2019. En outre, l’opposition contestait la légalité de cette séance spéciale et la reconduction de plusieurs ministres dans le nouveau cabinet. Vu la montée en colère des sénateurs de l’opposition, le bureau du Sénat, notamment le président Carl Murat Cantave qui voulait faire un «adelante» avec la séance, a pris une suspension de séance de dix minutes. Cette suspension de dix minutes est passée à plus de 3 heures. De retour à la séance, les sénateurs de l’opposition ont exigé un rapport de ce qui a été discuté au Bureau du président Cantave à huis clos. Le débat a tourné autour des commissions qui sont contrôlées par le bloc PHTK et auxquelles les membres de l’opposition exigent leur intégration. Après de longues heures de rudes échanges et de débats houleux, les 4 sénateurs de l’opposition, qui réclamaient le contrôle de Commissions régaliennes, refusant tous les compromis et propositions, ont obligé Carl Murat Cantave à reporter la séance de ratification. «La séance de la présentation de l’énoncé de la politique générale du Premier Ministre nommé, Jean-Michel Lapin est suspendue», avait dit Cantave.

Emmanuel Saintus

Related Articles

Close
%d bloggers like this: