accueilActualitéCoup d'oeil sur le monde

L’insécurité routière s’accroît

Du 1er au 6 mai 2019, vingt-trois (23) personnes ont laissé la vie, à la suite d’accidents de la route. Le président de Stop Accident, le Dr Garnel Michel, confirme la mort de deux mineurs, suite à un accident de voiture survenu le vendredi 3 mai 2019, dans le local de l’église Shalom située à Delmas 33. Quatre personnes au total sont sorties victimes dont les deux enfants qui n’ont pas survécu. Les premiers éléments d’information recueillis auprès de témoins font croire que les freins du véhicule de couleur bleu et immatriculé AA 18344, auraient lâché et que la voiture aurait foncé dans ce temple où priaient des fidèles. Une patrouille policière s’est rendue sur les lieux du drame et les personnes blessées ont été transportées à l’hôpital, selon des témoins. D’autre part, à Montagne Noire, le jeudi 2 mai 2019, des piétons s’attroupent autour de ce qui reste du minibus Kia Pregio. Les automobilistes, eux, font un arrêt de quelques secondes, jettent un regard, prennent une photo et repartent. L’endroit, tristement, attirent les curieux. La veille, il a été le théâtre d’un terrible accident de circulation. Selon des témoins, le chauffeur du minibus immatriculé TP 76750 a perdu le contrôle de son engin, après que les freins ont eu lâché. La violence du choc n’a laissé aucune chance au conducteur et à 4 passagers qui sont décédés sur place. Les 14 autres blessés ont été transportés à l’hôpital. Selon plusieurs témoins rencontrés sur place le jeudi 2 mai, l’accident à Montagne Noire était inévitable pour un minibus qui transportait autant de passagers. «En raison de la topographie de la zone, il y a eu trop de pression sur le système de freinage. Les sabots ont tout bonnement lâché. Ce drame s’ajoute à la longue liste de 13 accidents de la circulation dénombrés seulement le 1er mai par l’association Stop Accident. Selon Garnel Michel, consultant de cette association, ces accidents ont eu lieu à Petit-Goâve (Morne Tapion), Lilavois, Gérald Bataille, Montagne Noire, Bon-Repos, Arcahaie, La Saline, Meyer, Léogâne, Turgeau, etc. « Ces 14 accidents ont fait 36 victimes dont 25 blessés avec plusieurs traumas crâniens et 11 morts. 100% des personnes décédées sont des jeunes », a-t-il précisé. Avant le 1er mai, Stop Accident avait dénombré 39 accidents pour la période allant du 14 au 21 avril, tuant 16 personnes. Et les motos sont impliquées dans 70% de ces accidents. Le consultant de Stop Accident a déploré le peu d’attention accordé par les autorités à la problématique des accidents de la circulation. Il a aussi déploré le fait que seulement 500 policiers sont affectés à la sécurité routière pour une population de 12 millions d’habitants. Pour redresser la barre, Garnel Michel a invité l’État à faire de la sécurité routière une priorité. «Les conséquences des accidents représentent un problème grave de santé publique. L’OMS reconnaît que les accidents sont les premières causes de maladie et de décès chez les jeunes (catégorie 5 à 29 ans). Aujourd’hui, il y a plus de décès causés par les accidents que l’insécurité », fait-il remarquer. Il est à rappeler que 14 accidents de la voie publique, répertoriés dans le rapport hebdomadaire de l’organisation Stop Accident, ont fait au moins 11 morts, 25 blessés dans plusieurs recoins du pays, notamment à la capitale seulement pour la journée du 1er mai.

Emmanuel Saintus

Related Articles

Close
%d bloggers like this: