accueilActualitéCoup d'oeil sur le monde

Consultations ou «macaqueries»

Quand on vit dans le non-sens, réduit à l’état de pion par un régime criminel, ce n’est pas étonnant de sombrer. Ils n’ont qu’à faire rentrer leurs supplétifs drogués au «captagon», pour les remplacer. «152 millions de gourdes» ont été dépensées, en trois mois, par le bureau de Gary Bodeau et de Gandy Dorfeuille à la Chambre des Députés pour nourriture et logement. Quelle partie a failli à ses obligations? Il faut le dire. Nous ne pouvons pas attendre davantage pour libérer ce pays de ces malfrats.

Après la rencontre entre Jovenel Moïse avec les présidents des deux (2) branches du Parlement, trois (3) personnalités ont été retenues pour le poste de Premier ministre. «Conformément aux prescrits de la Constitution, le Président de la République, Jovenel Moïse, a rencontré hier, le samedi 6 avril 2019, au Palais pour consultations, les Présidents des deux branches du Parlement, dans le cadre du processus devant aboutir au choix du nouveau Premier ministre dont le nom sera connu incessamment», a dit une note émanant du Palais National. En marge de cette rencontre du Chef de l’État et des présidents des deux (2) branches du Parlement, un accord est trouvé sur trois (3) personnalités dont: une femme, un ancien sénateur et Jean-Michel Lapin qui assure l’intérim, à la Primature. L’un de ces trois (3) profils sera désigné Premier ministre incessamment, a déclaré Jovenel Moïse sur twitter. Gary Bodeau, Président de la Chambre des Députés, et le Sénateur Carl Murat Cantave, Président du Sénat, ont informé qu’après trois heures d’échanges autour du choix du Premier ministre, le Président Moïse va choisir parmi ces 3 personnalités : Marjorie Alexandre Brunache (avocate au Barreau de Port-au-Prince, ex-consule générale d’Haïti à Boston, fille du Président Boniface Alexandre), Jean-Michel Lapin (actuel Premier ministre par intérim, depuis le départ du Premier Ministre Céant, suite à une motion de la Chambre des Députés), et Gabriel Fortuné (ancien sénateur et actuel maire des Cayes).

Par ailleurs, le député Dévil s’est dit contre un premier ministre clanique. Le député de la commune de Côte-de-Fer, Roudy Dévil, (Organisation du Peuple en Lutte (OPL) a appelé le Pouvoir exécutif, notamment le Président de la République, Jovenel Moïse, sur la désignation d’un nouveau locataire à la Primature, devant mener l’action gouvernementale. «Les consultations sur une éventuelle formation d’un gouvernement inclusif doivent déboucher sur la nomination d’une personnalité compétente, non partisane, capable de répondre aux justes revendications de la population haïtienne, plus précisément les couches les plus défavorisées, a martelé le Parlementaire, ajoutant que le pays n’a jamais connu des ex-Premiers Ministres aussi nuls que les deux derniers qui avaient occupé ce poste étatique », a dit Roudy Dévil.

Emmanuel Saintus

Related Articles

Close
%d bloggers like this: