accueilActualitéCoup d'oeil sur le monde

Tout ça, ce sont des coups dans l’eau

Le régime jovenéliste n’a qu’un but majeur, c’est de rafler les terres, les ressources d’Haïti. Pour eux, le cheminement afin d’y arriver n’est que crimes et mensonges, finasseries multiples et inimaginables, à entreprendre par savants paliers, car ils sont des pédants convaincus, propriétaires de la science infuse, vérité vraie dans leur tête toque. Le dialogue de sourd, de fait, est comme chacun le sait, leur règle … Alors, seule reste la force concertée pour espérer stopper puis chasser le fléau. Le peuple semble s’être laissé manipulé, berné, cadenassé par le roublard Jovenel. Ce constat est enrageant. Faute de couper les ponts, la situation risque de devenir explosive… Laisser la racaille au Palais national serait une humiliation totale pour le pays, il serait temps de se réveiller et de chasser les incapables qui dirigent le pays et qui n’ont aucune once de courage. Le vendredi 29 mars 2019, plusieurs centaines de manifestants ont marché dans plusieurs rues de la capitale, Port-au-Prince, en réclamant la démission de Jovenel Moïse. En province, à Petit-Goâve, au Cap-Haïtien, aux Gonaïves et à Saint-Marc, entre autres, la mobilisation était modeste par rapport aux grandes annonces de l’opposition qui prédisait, depuis plusieurs jours, une nouvelle paralysie du pays. La plupart des manifestations se sont déroulées sans incidents majeurs. Le mercredi 27 mars, le premier ministre a.i., Jean-Michel Lapin, avait réuni en sa résidence officielle, le Conseil Supérieur de la Police Nationale (CSPN). À l’issue de cette importante réunion, M. Lapin a tenu un point de presse pour réitérer sa volonté de sécuriser le pays pour les jours à venir et parler des principales mesures que son Gouvernement entend appliquer, en vue d’assurer la sécurité réelle de la population, tout en précisant que cette réunion n’était pas motivée par l’annonce des prochaines manifestations annoncées pour le 29 mars. Le premier ministre a affirmé que La Police ne va rien ménager pour remplir sa mission qui consiste à assurer l’ordre public, à garantir la sécurité des vies et des biens, ceci, de manière générale, sans tenir compte des tendances ou des positions. Soulignant que la sécurité doit être assurée non seulement à l’occasion des manifestations mais encore chaque jour, sur toute l’étendue du territoire national, « du lundi au dimanche, un climat de sécurité doit régner dans le pays ». Dans son intervention, le Chef de Gouvernement a.i., tout en reconnaissant qu’il était légitime pour les citoyens de produire leurs revendications et d’organiser des manifestations dans les limites de la loi, il a précisé que « L’État a la responsabilité de protéger tous ceux qui revendiquent contre la vie chère, tout comme il est de sa responsabilité de protéger les citoyens qui veulent vaquer à leurs occupations. La vie nationale ne doit pas être interrompue. L’administration publique, le commerce et les écoles doivent fonctionner normalement. Les pouvoirs publics séviront avec la dernière rigueur contre les fauteurs de troubles et tout contrevenant à la loi. », a dit M. Lapin.

Emmanuel Saintus

Related Articles

Check Also

Close
Close
%d bloggers like this: