accueilActualitéCoup d'oeil sur le monde

Départ imminent de la mission onusienne  en Haïti

Une mission d’évaluation stratégique, conduite par le Secrétaire général adjoint aux opérations de paix, M. Jean-Pierre Lacroix, a bouclé le 20 janvier 2019 une visite en Haïti.  Les diplomates devront fournir une évaluation de la situation sur le terrain et des projections sur les domaines dans lesquels un appui continu des Nations Unies pourra être bénéfique, compte tenu des priorités du pays, afin de définir et planifier soigneusement une collaboration future.  Durant leur mission de quatre (4) jours, les hauts fonctionnaires de l’ONU se sont entretenus avec les leaders des pouvoirs exécutif, législatif et judiciaire, l’Office de la protection du citoyen (OPC) ainsi que des représentants de partis politiques et de la société civile.  Les officiels onusiens et les autorités haïtiennes considèrent 2019 comme une année importante, assurant la transition vers un nouveau partenariat qui consolide les acquis en matière de stabilité et soutient les progrès accomplis dans la réalisation des 17 objectifs de développement durable (ODD) en Haïti.  Toutefois, le Secrétaire général adjoint aux opérations de paix des Nations Unies, M. Jean-Pierre Lacroix, confirme le processus visant à mettre un terme aux opérations de maintien de la paix en Haïti.  La semaine écoulée, M. Lacroix a eu des entretiens avec les officiels Haïtiens sur le déroulement du processus de transition.  Selon M. Lacroix, Haïti a réalisé, au cours des deux dernières décennies, des progrès notables dans des domaines essentiels pour sa stabilité et son développement.  Il existe un consensus général sur le fait qu’une opération de maintien de la paix des Nations Unies n’est plus nécessaire dans le pays, a-t-il soutenu.  Les responsables de l’ONU entendent réaliser la transition, dans le cadre d’un partenariat avec les autorités haïtiennes.  «Il est de la plus haute importance pour nous, d’écouter l’analyse et la vision du gouvernement haïtien, concernant notre partenariat continu», a expliqué M. Lacroix.  Le Président de la République, Jovenel Moïse, a rencontré la  délégation de haut niveau de l’Organisation des Nations Unies, conduite par Monsieur Jean-Pierre LACROIX, Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix, pour discuter de la suite de l’engagement de l’ONU en Haïti après le retrait programmé de la Mission des Nations Unies pour l’appui à la Justice (MINUJUSTH), dont le mandat prend fin le 15 octobre prochain.  Il a, pour sa part, mis l’accent sur la fin de la logique de maintien de la paix sous l’égide du chapitre 7, ce qui permettra de consolider les acquis de la stabilisation. «Il n’y aura plus de chapitre 7, plus de forces étrangères armées sur le territoire Haïtien.  Cela appartiendra au passé», a martelé le Chef de l’État.  Il a aussi fait état du dialogue économique, politique et social inclusif en cours, ainsi que la poursuite de la mise en œuvre, par le Gouvernement, des prérequis du développement qui sont les infrastructures énergétiques, routières, éducatives et sanitaires, et l’obligation d’opérer des réformes structurelles majeures devant permettre à l’État, de fournir davantage de services de base et d’attirer des investissements directs, nationaux et étrangers.  Au travers de leurs différents échanges, les membres de la mission d’évaluation stratégique ont examiné les besoins du pays et de la population, afin de définir le niveau d’appui requis et la configuration des Nations Unies à travers laquelle, cet appui pourrait être fourni, afin d’éviter la perte des acquis de ces dernières années.  À la suite des consultations, un rapport sera remis au Secrétaire général, afin de présenter les recommandations de la délégation au Conseil de sécurité, concernant la structure la plus appropriée pour la future présence des Nations Unies, en soutien au gouvernement haïtien.

Altidor Jean Hervé

Related Articles

Close
%d bloggers like this: