accueilActualitéCoup d'oeil sur le monde

Toujours la même rengaine de Jovenel Moïse

Quand un boxeur reçoit un coup de poing, il bloque le coup d’abord. Puis il riposte, parce que c’est tout à fait naturel de riposter. Or, le peuple n’a pas riposté. C’est toujours la même rengaine. Toutefois le gouvernement et ses alliés ne savent pas comment faire passer leurs déconvenues dans le public et, non contents d’être des criminels, ils ne lésinent pas sur les mensonges en multipliant des discours pour maquiller la misère du peuple. Le gouvernement Jovenel / Céant ne cesse de provoquer. Il a tout fait pour mener, étape par étape, son opération, dans l’objectif de palper le pouls à un peuple qui patauge déjà dans la misère. Il ne faut pas croire que ces malfrats respectent ce qui est convenu, même entre alliés, ce sont des gens sans Foi, ni Loi. Jovenel Moïse et ses sbires apprendront bientôt que jouer aux échecs avec le peuple n’est pas à leur portée. «Nous devons œuvrer pour créer un climat de paix, de dialogue et de respect réciproque», a dit Jovenel Moïse, dans son message à l’occasion des fêtes de fin d’année. Il a appelé le peuple à l’unité, en vue de relever les grands défis de 2019. «L’entente et la concorde sont indispensables pour favoriser la réalisation d’élections honnêtes, avec la participation de tous les acteurs politiques », a poursuivi Jovenel Moïse qui a promis d’intensifier les programmes d’assistance sociale et de protection de l’environnement. «Nous devons nous unir pour avancer sur la voie du progrès», a charabia Jovenel Moïse.

 

Par ailleurs, l’opposition démocratique et populaire a exigé le départ du Président avant d’entamer tout dialogue. « Le Secteur démocratique et populaire, fidèle à ses convictions, croit fermement que le départ du Président Jovenel Moïse doit être inévitablement le premier point de tout agenda de dialogue politique sérieux. Le Secteur démocratique et populaire réitère que la solution à la crise politique actuelle passe d’abord et avant tout par la démission du Président Jovenel Moïse, condition sine qua non à l’aboutissement du procès PetroCaribe et à l’organisation de la Conférence nationale haïtienne souveraine, avec la participation de tous les secteurs de la vie nationale», a écrit l’opposition, dans sa correspondance au Premier Ministre Céant. Dans cette lettre adressée le jeudi 27 décembre à Jean-Henry Céant, l’opposition a dénoncé des persécutions politiques dont font l’objet plusieurs de ses membres. « Il importe de rappeler, Monsieur le Premier ministre, que les derniers actes de répression politique et le massacre d’État de La Saline ont été exécutés sous votre administration, président du Conseil supérieur de la police nationale (CSPN). En effet, à un moment où la répression politique fait rage dans le pays, le Secteur démocratique et populaire ne saurait accepter de s’engager dans un dialogue avec le régime en place, sans poser des préalables. Cette répression politique sauvage s’illustre par le massacre d’État perpétré à La Saline, la détention arbitraire à travers le pays d’une soixantaine de membres du Secteur démocratique et populaire dont deux agents de sécurité du sénateur Nènel Cassy, l’assassinat au cours des manifestations pacifiques des 17 octobre et 18 novembre 2018 d’une vingtaine de citoyens, les tentatives d’assassinat perpétrées sur une centaine de membres et partisans du Secteur démocratique et populaire durant les trois derniers mois, pour ne citer que ces cas », a révélé le Secteur démocratique. Et de poursuivre: « De plus, il y a lieu de souligner (que) la volonté manifeste du pouvoir en place de faire obstacle à la réalisation du procès PetroCaribe, la protection accordée aux auteurs et complices des actes ci-dessus mentionnés, son refus de renouveler le mandat de l’expert indépendant des Nation-Unies sur la situation des droits de l’homme constituent autant d’irritants pouvant empêcher un dialogue sérieux et profond », a conclu le Secteur démocratique et populaire.

Emmanuel Saintus

 

Related Articles

Check Also

Close
Close
%d bloggers like this: