accueilActualitéCoup d'oeil sur le monde

Justice : un pion du pouvoir est tombé

Les avocats grévistes du Barreau de Port-au-Prince ont eu la tête du commissaire du gouvernement de Port-au-Prince, maître Clamé Ocnam Daméus, un serviteur sans merci de Jovenel Moïse et de ses alliés. Les avocats réclamaient sa révocation depuis environ deux mois. « Le chef du parquet, Me Clamé Ocnam Daméus, vient de remettre à l’instant sa lettre de démission au Président de la République », a relayé plusieurs medias de la capitale, Port-au-Prince.

Par ailleurs, l’homme d’affaires Clifford Brandt a admis qu’il est impliqué dans l’enlèvement, suivi de séquestration de Coralie et de Nicolas Moscoso, le 16 octobre 2012, à Port-au-Prince. Clifford Harry Brandt a expliqué qu’il voulait se venger de la famille Moscoso qui avait décroché un contrat pour la vente de véhicules à l’État haïtien pour un montant de deux millions de dollars américains. Selon ses dires, il a non seulement perdu le contrat mais son petit frère a été arrêté et accusé de fraude. Voilà pourquoi, dit-il, il a voulu donner une leçon à la famille Moscoso. L’ancien président directeur général de la Compagnie Haïtienne de Moteurs, Clifford Harry Brandt, a par ailleurs accusé son ancien chauffeur et également son agent de sécurité rapprochée, l’inspecteur Edner Comé, d’avoir planifié l’enlèvement des enfants Moscoso et la demande de rançon. Il a déclaré devant le tribunal criminel qu’il n’était pas au courant du montant de la rançon exigée par Edner Comé. Il ne savait pas non plus qui surveillait Coralie et Nicolas Moscoso. L’homme d’affaires Clifford H Brandt a exprimé ses regrets et a présenté ses excuses à la famille Moscoso. Il rend toutefois l’inspecteur Edner Comé, qui a toujours nié son implication dans ce dossier, responsable de l’enlèvement suivi de séquestration des enfants Moscoso. Le procès de Clifford Brandt et de ses acolytes est mis en continuation et doit reprendre le 8 janvier prochain.

Emmanuel Saintus

Related Articles

Close
%d bloggers like this: