accueilActualitéCoup d'oeil sur le monde

Les contrebandiers imposent leur loi

Les contrebandiers haïtiens continuent de faire des victimes innocentes.  En effet, six (6) personnes ont été tuées dont quatre agents douaniers.  L’incident s’est produit le samedi 24 novembre 2018, à 300 mètres du point de passage frontalier de Malpasse, commune de Ganthier.  Le responsable de communication de la Mairie de Ganthier, Jean Bridkens Aristil, a expliqué : « à l’origine de cet incident, une dispute entre un agent de la brigade de la douane, du nom de Philippe, et un chauffeur transportant des marchandises de l’autre côté de la frontière. Après vérification des marchandises, le transporteur qui a eu droit de passage, l’a exigé aussi pour son coéquipier. »  « L’agent aurait ouvert le feu sur les deux hommes qui sont morts sur-le-champ. En colère, la population a pillé la douane et y a mis le feu, en incendiant le commissariat à l’occasion ».  Ce drame a provoqué une réaction de colère spontanée de la population qui a attaqué, vandalisé et pillé, les entrepôts de la douane, avant d’y mettre le feu ainsi qu’au bureau des douanes.  Par la suite, une foule très remontée a poursuivi des douaniers qui se sont réfugiés dans les locaux du Commissariat de police de Malpasse, qui a été incendié par des individus. Bloqué dans le commissariat, les agents douaniers sont morts brûlés vifs.  Les policiers présents dans le commissariat se sont enfuis, laissant à la merci des contrebandiers, les agents douaniers. Par ailleurs, dans une note, l’Administration générale des douanes (AGD) a exprimé sa « plus profonde consternation » et informé que trois agents de l’unité de surveillance frontalière ont été assassinés et « d’autres sont portés disparus », lors de la mise à sac du bureau de la douane et de l’incendie du commissariat de Malpasse, le samedi 24 novembre 2018.  « Ces incidents interviennent à la suite d’une altercation survenue lors d’un contrôle douanier de routine, quand des individus se sont opposés catégoriquement aux injonctions des douaniers voulant contrôler une cargaison de marchandises suspectes ».  Et la  note de poursuivre : « une foule en furie, manifestement manipulée par des délinquants identifiés comme des contrebandiers notoires, a attaqué à coups de feu, de pierres et de machettes, les agents de l’Administration générale des douanes (AGD).  « Durant plus de trois heures, ces individus ont mené une attaque coordonnée contre la structure de contrôle de l’administration générale des douanes, contre les douaniers mais plus particulièrement contre les agents de la brigade anti-contrebande ».  Selon les responsables de l’AGD, des documents ont été emportés par les vandales. D’après « les informations recueillies sur place, ces actes odieux sont l’œuvre d’un puissant réseau de contrebandiers et de trafiquants opérant sur la frontière terrestre haïtiano-dominicaine ».  « Tout en présentant ses sincères condoléances aux douaniers haïtiens, en général, et aux parents, proches et amis des victimes en particulier, la direction générale des douanes exhorte les instances concernées de l’État à prendre toutes les dispositions pour que les auteurs, les co-auteurs et complices de ces actes barbares soient identifiés, poursuivis, arrêtés et sévèrement punis », a conclu la note.

Emmanuel Saintus

 

 

Related Articles

Check Also

Close
Close
%d bloggers like this: