accueilActualitéCoup d'oeil sur le mondeSport

La sélection U-20 féminine a fait plus que l’essentiel

La Coupe du monde féminine U-20 est définitivement terminée pour l’équipe haïtienne qui n’a pas pu faire mieux que trois défaites, lors de ces trois rencontres en phase de poule, malgré des performances assez acceptables. Avec un bilan de trois défaites, zéro victoire et zéro nul, six buts encaissés et trois buts marqués, les filles entraînées par Marc Colat ont prouvé qu’elles pouvaient faire plus que l’essentiel qui était de participer. Tout le peuple avait mis son espoir dans cette sélection emmenée par la paire : Nérilia Mondésir et Merléchie D. Dumornay, après la qualification miraculeuse des U-20 féminines pour la première fois pour une compétition de la FIFA qui n’était autre que la Coupe du monde féminine U-20, France 2018. Tout a commencé le 6 août 2018, lors de la première rencontre face à l’équipe chinoise. Malgré une domination haïtienne, surtout lors du dernier quart d’heure de jeu, les Chinoises ont remporté la victoire au coup de sifflet final : 2-1. Menée 1-0 avant la pause, l’équipe haïtienne a cru pouvoir égaliser mais fraîchement sorties des vestiaires, les asiatiques ont corsé l’addition avant que la capitaine, dossard numéro10 des Grenadières, Nérilia Mondésir, ne réduise le score sur pénalité pour ses partenaires. Conclusion : défaite 2-1 de la sélection au premier match. Mais ayant fait très bonne impression dans la qualité de jeu, on croyait que lors du second match, cela allait être différent dans le résultat. Comme espéré, lors de la deuxième rencontre le 9 août, la sélection féminine U-20 a fait une meilleure figure face aux Nigérianes, bien sûr dans le jeu. Du début jusqu’à la fin, les coéquipières de Rachelle Carémus et de Kerlly Théus ont livré un match de très bonne facture, avec une nette domination. Mais intelligemment, les filles de Musa, n’en avaient besoin que de deux tirs cadrés, l’un sur pénalité, pour remporter la victoire 1-0. Lors de cette deuxième rencontre, Roseline Éloissaint et ses partenaires ont joué un match extra, face à l’équipe nigériane qui, à un moment, ne se contentait que de se défendre face aux assauts haïtiens traduits par des tirs cadrés et non-cadrés, tirs sur le poteau, centre et un coup franc magistral de Dumornay dévié par la portière nigériane en corner. Malheureusement pour les Grenadières, ces nouvelles défaites non-méritées était synonymes d’élimination de la compétition, avant même le dernier match des phases de poule contre les Allemandes, la meilleure équipe du tournoi jusqu’à date. Pour la troisième rencontre de la sélection haïtienne face à l’équipe allemande, le lundi 13 août 2018, les partenaires de Tabita Joseph et d’Émeline Charles se sont fait surprendre par des Allemandes bien en jambe qui, à un moment, menait 3-0 sur la sélection haïtienne. Contrairement aux deux matchs précédents, l’opposition de l’équipe allemande, la meilleure de la compétition, était relativement plus rude, mais cela n’a pas empêché Nérilia Mondésir de réduire le score à deux reprises, ce qui a permis à l’équipe entraînée par Marc Colat d’éviter une défaite amère, sur une note plus salée que celle de 3-2. Si pendant la première période, l’équipe allemande était un peu plus dominante, lors de la deuxième période, les amies de Danielle Étienne et de Danielle Darius ont mieux joué et ont fini par marquer 2 buts, bien qu’elles en aient encaissé autant. Cette participation de filles haïtiennes à cette Coupe du monde est la troisième participation d’une équipe haïtienne dans une Coupe du monde, après 1974 avec les seniors masculins, 2007 avec les U-17 masculins. Nérilia, avec ses trois buts marqués, devient la première athlète à inscrire trois buts pour une sélection de football haïtienne, depuis les deux buts de Manno Sanon en 1974. Bien que le résultat soit relativement très mauvais avec ce bilan très négatif pour les filles haïtiennes, comme le dit souvent le président de la fédération haïtienne de football, Doc. Yves Jean Bart : l’essentiel c’était de participer, bien qu’on ait fait plus, cette fois.

Altidor Jean Hervé

Related Articles

Close
%d bloggers like this: