accueilActualitéEn bref

Début de la période cyclonique: objectif zéro mort

Le ministre de l’Intérieur et des Collectivités territoriales, M. Jean Marie Reynaldo Brunet, a marqué, dans la matinée du vendredi 1er juin, l’ouverture de la saison cyclonique 2018. « Fanm kou gason, youn ede lòt pare », est le thème retenu cette année pour la saison, a rappelé le ministre, lors d’une cérémonie officielle qui s’est déroulée à Fort-Liberté, dans le Nord-Est, département effleuré en 2017 par les cyclones Maria et Irma. Dans ses propos de circonstance, le titulaire du MICT a tenu souligner la nécessité pour la Direction de la Protection Civile du Ministère de l’Intérieur, de continuer à développer une culture de la gestion des risques et désastres, vu que Haïti est située sur la trajectoire des cyclones. Il a souligné, à cet effet, les multiples actions de sensibilisation et d’éducation en cours dans les écoles ainsi qu’à travers les médias des différents départements du pays. Par ailleurs, le ministre de l’Intérieur a appelé les institutions partenaires du Système National de Gestion des Risques et des Désastres (SNGRD), à consolider leurs stratégies et actions, en appui aux efforts de l’État Haïtien dans le domaine de la GRD. Il dit compter sur cette synergie, en vue d’atteindre « l’objectif zéro mort », pour cette période. Placé sous le signe du devoir et de la solidarité, ce Conseil de gouvernement a permis de faire un état des lieux des ressources humaines, de la logistique ainsi que des fonds d’urgence disponibles. À l’instar de l’Office de la Protection civile (OPC), chaque organe composant le Comité National de Gestion des Risques et des Désastres (CNGRD), en ce qui le concerne, a présenté un protocole d’actions visant à renforcer la résilience du pays face aux éventuelles catastrophes naturelles. À cet effet, un Plan national de communication et de simulation a été élaboré, en vue d’informer la population sur les comportements à adopter, en cas de catastrophe. Ainsi, les ministères de l’Intérieur et des Collectivités territoriales (MICT), des Travaux publics, Transports et Communications (MTPTC), de la Défense (MD), de l’Environnement, de l’Agriculture, des ressources naturelles et du développement rural (MARNDR), mèneront conjointement des travaux de mitigation, de curage des rivières et de construction de murs de rétention, dans l’objectif de minimiser les dégâts matériels et les pertes en vies humaines. De leur côté, le ministère de la Santé publique et de la Population (MSPP) et la Croix-Rouge haïtienne ont rassuré le chef du Gouvernement, également président du CNGRD, que des ambulances, des équipes mobiles d’intervention rapide en cas de résurgence du choléra, des sauveteurs, des équipements de sauvetage, dont sept bateaux, seront prédisposés un peu partout dans les dix départements. Grâce au support du projet « soutien à la résilience », financé par le peuple japonais et exécuté par le PNUD, le Système national de Gestion des risques et désastres (SNGRD) a pu conduire ces derniers mois, de nombreuses activités de sensibilisation et de formation, en vue de préparer la saison allant du 1er juin au 30 novembre. Différentes structures communales et locales, des organisations de femmes, de personnes handicapées, des techniciens en construction et d’autres secteurs ont bénéficié de plusieurs séances pour être prêts à venir en aide à la population, en cas de besoin. Plusieurs agences météorologiques prévoient que la saison cyclonique 2018 sera un peu plus active que la moyenne des 30 dernières années, mais ne devrait pas supplanter celle de 2017. Pas moins de 14 cyclones ne sont prévus cette année, selon l’UHM. Les structures de protection civile, aux niveaux stratégique, technique et opérationnel, mobilisent les efforts et sont motivés pour être au plus près de la population. Un lot de matériels et d’équipements, incluant des véhicules tout terrain, sont déployés pour renforcer l’efficacité des centres d’opérations d’urgence. « Nous sommes déterminés à collaborer avec les autres ministères et avec nos partenaires nationaux et internationaux, en vue de réduire l’impact des dégâts pendant la saison, grâce notamment aux mesures d’atténuation qui sont mises en place. Nous allons surtout assurer la diffusion à temps des alertes et des messages de sensibilisation à la population », a précisé M. Jerry Chandler, directeur de la Protection civile.

Altidor Jean Hervé

Related Articles

Close
%d bloggers like this: