accueilActualitéCoup d'oeil sur le monde

Eude Lajoie au cours des scandales

Se masturber n’est pas un crime et n’a aucune incidence sur la santé, selon les avis des spécialistes. Toutefois, cette pratique est toujours d’ordre privé. D’ailleurs, un vieil adage haïtien appelle cette pratique : « Dieu seul me voit ». Rien de mieux pour illustrer son côté personnel. Cependant, le directeur de l’ONM, Eude Lajoie, s’est vu exposé aux yeux du monde entier, via une vidéo qui circule sur les réseaux sociaux, montrant ce dernier entrain d’astiquer sa manche. Un fait qu’il ne nie pas mais qu’il explique afin de s’innocenter. Intervenant sur les ondes de Caraïbes FM, M. Lajoie a tenté de se justifier en élaborant un ensemble de « 9 vérités », faisant croire qu’il pourrait être victime d’un piratage. « Étant donné que je communique souvent avec ma femme qui vit à l’étranger depuis 2012, certains envieux pourraient en profiter pour faire un montage », a dit M. Lajoie, peu après avoir indiqué qu’il est un « analphanet ». Le directeur a fait comprendre qu’il a été toujours la cible de plusieurs adversaires politiques qu’il soupçonne d’être à l’origine de ce soi-disant piratage. M. Lajoie a indiqué qu’il avait perdu son téléphone portable, quelques mois auparavant, et serait, depuis, victime de chantage. « J’ai reçu plusieurs appels d’inconnus qui m’ont exigé de fortes sommes d’argent à plusieurs reprises », fait-il remarquer. Quant au ministre de la Culture et de la communication, Guyler C. Delva, la scène de masturbation au centre de laquelle se retrouve le responsable de l’ONM, n’a rien à voir avec son poste ni avec la gouvernance. De ce fait, croit-il, il n’a pas, en tant que ministre, à répondre aux questions y relatives. Le Directeur exécutif du Réseau national de défense des droits humains, Pierre Espérance, estime plutôt qu’il s’agit d’une grave atteinte à la pudeur. Les désappointements ne s’achèvent plus pour le directeur de l’Office National de la Migration (ONM), Eude Lajoie, qui semble n’être pas un enfant de cœur. Après être devenu la risée de la toile pour la vidéo dans laquelle on le voit se masturber, ce sont ses employés qui l’attaquent maintenant, pour fraude au sein de l’administration qu’il dirige. Selon les protestataires, « l’argent de l’ONM est distribué dans des enveloppes à des militants du Parti Haïtien Tèt Kale (PHTK) », explique la défenseure des droits humains, Marie Yolène Gilles, responsable de la fondation Kale Je, à laquelle les employés de l’ONM ont déclaré un ensemble de revendications parmi lesquelles : de meilleures conditions de travail et l’aménagement de l’espace institutionnel. La plupart de ces employés sont transférés par la direction de l’Office, dans des zones isolées et sans accueil, poursuit Mme Gilles qui affirme avoir rencontré le directeur de l’institution à ce sujet. « Le budget de l’ONM a augmenté au cours de la dernière année fiscale en passant de 61 à 114 millions de gourdes. Cette somme a été utilisée à des fins politiques et au profit des militants PHTK », dit-elle. M. Eude Lajoie a confirmé à la Fondation Kale Je, avoir remis des enveloppes à ces militants, selon Marie Yolène Gilles qui en a profité pour exiger la démission de ce dernier, après la publication de sa «sextape». « Il est inconcevable que les autorités laissent un tel homme en poste, après toutes ces accusations et ces actes d’immoralité dont il fait preuve », a lancé Mme Gilles. Rappelons qu’en avril 2017, les photos nues de M. Louis Mary Cador, publiées sur le net, l’ont forcé à démissionner, une semaine après, de son poste de Directeur général de l’Éducation nationale et de la Formation Professionnelle. À son tour, que va faire Eude Lajoie?

Altidor Jean Hervé

Related Articles

Check Also

Close
Close
%d bloggers like this: