accueilActualitéCoup d'oeil sur le monde

De l’eau potable à volonté, à l’horizon de 2022

 

La Direction Nationale de l’Eau Potable et de l’Assainissement (DINEPA) promet de fournir de l’eau potable à 82% au moins de la population, avant février 2022, date de la fin du mandat du président Jovenel Moïse. Lors d’une conférence de presse donnée le lundi 14 mai 2018, le directeur général de la DINEPA, Guito Edouard, a mis notamment l’accent sur les activités mises en place par l’institution ainsi que sur ses perspectives. La DINEPA souligne des efforts consentis, en vue d’améliorer la qualité du service offert à la population et d’augmenter la distribution de l’eau potable sur le territoire. Elle évoque, comme actions, le renforcement des capacités du personnel par des programmes de formations orientées, l’élaboration du référentiel technique national pour le secteur de l’eau potable et de l’assainissement et la mise en œuvre de services adaptés, tant en milieu urbain qu’en milieu rural. Des travaux, en cours sur la politique tarifaire, devraient permettre d’adapter les tarifs en fonction de la zone et de la situation socio-économique des abonnées et abonnés. La DINEPA annonce la construction à Caracol (Nord) de la première usine de fabrication de tuyaux en polystyrène dans le pays, dans le souci de diminuer le prix des tuyaux sur le marché. Un projet de construction de 66 blocs sanitaires modernes a été lancé, au niveau de la zone métropolitaine de Port-au-Prince, pour réduire et éradiquer la défécation à l’air libre, rappelle-t-elle. 42 % des habitants du pays sont privés d´accès à l’eau potable, alors que 72% ne disposent pas d´assainissement adéquat, avait indiqué, en 2016, l’Organisation des Nations unies (ONU).

 

La Croix-Rouge américaine, via Global Communities, avec le soutien de la mairie de la Croix-des-Bouquets et la Direction nationale de l’eau potable et de l’assainissement (DINEPA) ont lancé la construction d’un système d’adduction d’eau potable à Canaan 3 et 4, le mercredi 16 mai 2018. Ce projet, financé par la Croix-Rouge américaine, a bénéficié d’une enveloppe d’un million de dollars américains. Situé dans les hauteurs, l’accès à l’eau dans la zone de Canaan est très pénible. Les puits creusés par les habitants ne répondent pas à leurs besoins. L’eau recueillie est salée et impropre à la consommation, même pour certaines tâches ménagères elle se révèle inadaptée. Les habitants qui l’ont utilisée pour se laver, particulièrement les femmes, se plaignent de toutes sortes d’infections. Pour s’approvisionner en eau, ils doivent parcourir un long trajet. Pour se procurer un seau d’eau, il faut au moins sept (7) gourdes, a épilogué Félix Edrice, coordonnateur table, quartier de Canaan 4 et 5, pour montrer l’utilité d’un tel projet dans cette zone. « L’eau sera à notre portée avec ce système », a-t-il déclaré. La construction du nouveau système d’adduction d’eau potable de Canaan cible environ 100 000 bénéficiaires. Elle tend à produire et à distribuer une forte quantité d’eau, en vue de réduire le déficit existant entre l’offre et la demande. Compte tenu de la situation de la zone de Canaan, la mise en place de cette nouvelle structure se révèle capitale pour la population dudit quartier, selon Chantal Sylvie Imbault, la représentante de la Croix-Rouge américaine en Haïti. « La zone ne dispose pas de source d’eau », a-t-elle fait remarquer, soulignant que le projet s’inscrit dans le cadre d’un plan d’action pour la restructuration urbaine de Canaan. Un réservoir de 500 mètres cube, la pose de 7 500 mètres linéaires de tuyaux, la réparation de puits et de système de pompage, la réhabilitation d’un puits à Sibert pour pomper l’eau vers un réservoir à Canaan 4 et alimenter également des kiosques par gravité sont les travaux qui constituent ce projet, explique Maxime Michel, le représentant de Global Communities. Par ailleurs, il eut à ajouter que ce projet a vu le jour, à la suite d’une grande étude réalisée par la DINEPA et Global Communities, en vue de détecter des endroits ayant une disponibilité en eau pouvant alimenter la zone de Canaan, et il sera complètement prêt dans cinq mois.

Altidor Jean Hervé

Related Articles

Close
%d bloggers like this: