accueilActualitéCoup d'oeil sur le monde

La bonne décision de la République dominicaine

La République Dominicaine a pris la décision, le lundi 1er mai 2018, de rompre officiellement toutes relations avec Taïwan et d’établir des relations diplomatiques avec Pékin (La Chine). « Nous annonçons à la nation dominicaine que nous avons pris la décision d’établir des relations diplomatiques avec la République Populaire de Chine, avec la conviction que cette décision sera extraordinairement positive pour l’avenir de notre pays », a déclaré l’Exécutif, dans un communiqué. Une décision « justifiée et irréprochable », à en croire les autorités chinoises. La Chine a fait savoir le mercredi 2 mai, par le biais de la porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Hua Chunying, qu’il y avait une seule condition préalable à l’établissement de relations diplomatiques entre la Chine et la République Dominicaine, qui est de reconnaître et d’adhérer au principe d’une seule Chine. Hua Chunying a tenu ces propos pour rejeter les allégations selon lesquelles, la Chine a utilisé d’énormes quantités d’aide financière pour forcer la République Dominicaine à abandonner Taïwan. « Il n’y a qu’une seule Chine dans le monde. Le gouvernement de la République Populaire de Chine est le seul gouvernement légal représentant l’ensemble de la Chine, et Taiwan constitue une partie inaliénable du territoire chinois. La rupture des soi-disant «relations diplomatiques» avec Taiwan par la République Dominicaine et l’établissement des liens diplomatiques avec la République populaire de Chine sont en pleine conformité avec les normes du droit international et des relations internationales. Nous sommes persuadés que l’établissement des relations diplomatiques entre la Chine et la République Dominicaine ouvrira de larges horizons à la coopération amicale entre les deux pays dans divers domaines. L’établissement de liens diplomatiques entre la Chine et la République dominicaine a prouvé que l’adhésion au principe d’une seule Chine était un consensus de la communauté internationale et qu’elle répondait à l’aspiration des gens et à la tendance de l’époque. L’établissement des relations est conforme aux intérêts fondamentaux et à long terme des peuples des deux pays », a expliqué Hua Chunying.

C’est une décision que les autorités haïtiennes n’ont pas encore le courage de prendre. Au lieu de nouer les relations diplomatiques avec la Chine, elles restent à faire le suppôt de l’impérialisme américain en maintenant des soi-disant relations diplomatiques avec Taïwan, une province rebelle de la Chine, pour des dons de riz et quelques millions de dollars. En effet, à la suite de la rupture par la République Dominicaine de ses relations diplomatiques avec Taiwan pour établir à la place, des relations diplomatiques avec la Chine (2ème puissance économique au monde), le gouvernement haïtien a annoncé dans un communiqué publié le mercredi 2 mai 2018 qu’il restait fidèle à Taïwan, malgré les offres de Pékin. La République de Chine (Taïwan) n’existe pas, c’est une province rebelle de la Chine. On ne peut avoir des relations diplomatiques avec une province. Après la capitulation du Japon et la fin de la Deuxième Guerre mondiale, la guerre civile chinoise, qui oppose les nationalistes aux communistes, tourne rapidement à l’avantage de ces derniers. Chassé du pouvoir, le 8 décembre 1949, le général Tchang Kaï-shek, le leader nationaliste, prend la fuite et se réfugie dans l’île de Formose (dit Taïwan) où il établit un gouvernement.

Emmanuel Saintus

Related Articles

Close
%d bloggers like this: