accueilActualitéPratiques culturelles

Hommage à la danse

 

À l’occasion de la Journée Internationale de la Danse, un colloque a été réalisé au local du Casino Celtic Bar, à Christ-Roi. Depuis 2013, Berald Dance et Mots-Arts produisent, au nom de la communauté haïtienne de la danse, des activités en marge de la Journée internationale de la Danse, se tenant chaque année le 29 avril. Sur le thème: «Une autre façon de voir la danse» des panélistes dont Roodler Jean François, Jean Eddynhio, Max Nely, Yadley Vladimir Jean et des écoles de danses telles: la Cohésion, True Friends, ADS, Beraldance, Mots-Arts, Jaunel Académie de danse et Marcelin ont été la force motrice de la célébration de la Journée Internationale de la Danse en Haïti, le dimanche 29 avril 2018, au Casino Celtic Bar. Des échanges autour du syllabus de la danse, ses principes et règlements, sa méthodologie ont fait beaucoup de débats parmi les assistants. Des questions pertinentes ont été débattues au cours des interventions des panélistes. «À travers la danse, on peut réussir…», ont expliqué les intervenants. La philosophie de la danse a également fait l’objet d’échanges parmi les assistants. L’idée première des initiateurs de ce colloque (Eliacin Evens et Jean Eddynio) sur la danse était de mettre en œuvre un comité permettant l’avancement de la danse en Haïti. En ce sens, un collectif dénommé «Comité des Amants de la Danse» a été mis sur pied, en vue de regrouper les nombreuses écoles ou associations de danse en Haïti. Il est prévu, à terme, d’étendre son champ d’actions dans tout le pays, pour couvrir toutes les régions. «La danse nous distingue et nous rassemble. C’est notre corps qui exprime l’authenticité de notre voix propre, de notre individualité. Personne, parmi les milliards de personnes que compte le monde entier, ne marche de la même manière que vous. Marcher n’est qu’une façon de bouger parmi d’autres : tomber, bondir, sauter, courir, trembler, tourner et tourner et tourner jusqu’à tournoyer. Je tournoie à ma manière et vous, à la vôtre. C’est ce que je suis et ce que vous êtes. Mon individualité, la quête de ce qui me rend unique, façonne mon travail, comme Haïtien. Alors, façonnez votre individualité, faites-la tournoyer. Puis réunissons-nous. La danse est une grande rassembleuse, et nous avons plus que jamais besoin d’elle, alors que notre monde semble se perdre dans ce qui nous divise», ont scandé les responsables dans leurs messages.

À rappeler que le Comité de Danse International (CDI, en relation avec l’UNESCO) avait instauré la Journée internationale de la Danse en 1982. La date du 29 avril avait été choisie pour commémorer l’anniversaire de Jean-Georges Noverre (1727-1810), créateur du ballet moderne.

Emmanuel Saintus

Related Articles

Close
%d bloggers like this: