En bref

MSF réduit les critères d’admission

Après la confirmation de la fermeture de deux des plus importants hôpitaux de Médecins sans Frontières en Haïti, le chargé de mission de MFS-Belgique, Sébastien Libert, informe que le Centre d’urgence de MSF de Martissant ne recevra plus les cas mineurs.  Il confirme cependant que l’hôpital du grand brûlé à Drouillard, la clinique « Pran men m » de Delmas et le Centre de santé de Port-à-Piment, supportés par MSF, vont continuer de desservir la population nécessiteuse.  L’organisation humanitaire Médecins sans Frontière a confirmé sa décision de fermer entre 2018 et 2019 deux de ses plus importants hôpitaux.  Mais il ne s’agit pas que de cela.  Entre autres résolutions prises, les responsables ont décidé de réduire les critères d’admission au centre d’urgence de Martissant 25, installé depuis 11 ans.  Cette décision a provoqué une vague d’inquiétudes.  Quelques centaines de citadins ont même gagné les rues à Fontamara la semaine dernière.  Le retrait progressif d’un nouveau partenaire du système sanitaire haïtien est en marche.  « Le centre d’urgence de Matissant arrête de recevoir les cas qu’on recevait ces dernières années.  Les cas considérés comme de la bobologie : un petit mal au ventre, un petit mal de tête, une petite coupure qui ne nécessite pas d’aller dans un centre d’urgence ne sont plus admis.  On a changé tout ça », a expliqué Sébastien Libert aux côtés de Michelle Chouinard en interview au journal.  Le centre d’urgence de Martissant est ouvert aux urgences liées aux accidents de la voie publique, à la violence, aux accidents domestiques, dont brûlures, urgences médicales et pédiatriques.  Il assure les premiers soins médicaux et, au besoin, le transfert des patients vers d’autres structures médicales.

Related Articles

Close
%d bloggers like this: