accueilActualitéCoup d'oeil sur le monde

Le Nobel de littérature, Wole Soyinka, à Port-au-Prince

Le Président de la République, Jovenel Moïse, accompagné de la Première Dame, Martine Moïse, a offert, le mardi 20 février, au Palais national, un cocktail de bienvenue en l’honneur du professeur Wole Soyinka, Prix Nobel de littérature et acteur impayable du rayonnement de la pensée et de la littérature noires.  Le Chef de l’État a, en effet, salué la visite en Haïti du premier auteur noir et africain à avoir reçu le Prix Nobel de littérature.  « Cette visite est un symbole significatif des liens historiques indéfectibles qui unissent Haïti et l’Afrique », a souligné le Président Jovenel Moïse qui en a profité pour transmettre au professeur Soyinka, tout le respect et l’affection du peuple haïtien.  « Vous insistez sur la grandeur et la dignité de l’Afrique, en allant puiser dans un modèle de société que nos ancêtres avaient déjà expérimenté.

 

Votre respect de l’histoire et des traditions africaines ne vous a jamais empêché de rêver de démocratie et de modernité pour les peuples noirs du monde », a martelé le Chef de l’État qui a, en outre, rappelé la tragédie des ancêtres dans les cales des bateaux, dans la douleur sans nom des champs de canne, dans la servitude de l’esclavage, dans l’imploration des dieux étrangers et dans la fascination aveugle, vouée encore aujourd’hui aux bourreaux.  Le Président Jovenel Moïse, dans le cadre de cette cérémonie, a remercié le Laboratorio Arts Contemporains qui, grâce aux rencontres d’ici et d’ailleurs, a permis et facilité la rencontre entre Haïti et Wole Soyinka.  Il croit que le pays a besoin de ces structures qui provoquent les échanges dans une générosité respectueuse.

Le Prix Nobel de littérature, Wole Soyinka, a eu une conversation avec des écrivains haïtiens et le public, le mardi 20 février au Centre culturel Anne-Marie Morisset.  Le CCAMM accueille les vendredis littéraires, des ateliers d’écriture et de lecture, compte une bibliothèque fréquentée par la jeunesse de Delmas et les étudiants.  L’événement, auquel a contribué la mairie de Delmas, a permis d’échanger sur des similitudes entre œuvre et parcours de Soyinka et d’écrivains haïtiens.  Il a aussi donné au poète, dramaturge, essayiste de répondre à la question portant sur négritude versus « tigritude ». Un bel échange modéré par Jean-Euphèle Milcé avec des interventions de Lyonel Trouillot, Frankétienne et d’autres écrivains et intellectuels haïtiens. La rencontre fut retransmise en direct par Radio Télé Kiskeya et restera sans doute un moment fort de la vie littéraire haïtienne. Une exposition autour de la collection de Wole Soyinka, premier écrivain noir à recevoir le prix Nobel de littérature en 1986, s’est tenu à Port-au-Prince, le mercredi 21 février 2018. « Wole Soyinka : Antiquities, Across, Times and Place » est le thème de l’exposition accueillie au Musée ethnographique du Bureau national d’ethnologie (BNE), de concert avec le Laboratorio Arts Contemporains.  Les œuvres de la collection de Wole Soyinka constituent une affirmation de la multiple complexité spatiale et temporelle avec laquelle les africains imaginent et s’engagent dans leur monde, souligne le BNE.  Le jeudi 22 février, Soyinka a reçu des personnalités (écrivains, journalistes) au local de l’Organisation des Nations unies pour l’Éducation, la Science et la Culture (UNESCO).

Le professeur Soyinka devait être reçu au Cap-Haïtien le samedi 24 février 2018 par une délégation de la communauté du Nord.  En cette occasion, un certificat de citoyen d’honneur de cette ville lui sera remis.  Le professeur aura aussi à participer à plusieurs activités, dont des conférences-débats, un dîner et une excursion, notamment à la Citadelle Laferrière et au Palais Sans-Souci.  L’écrivain, nommé par le président Jovenel Moïse : ambassadeur de bonne volonté, a été décoré de l’Ordre national Honneur et Mérite, au grade de Commandeur, le mardi 20 février 2018.

Altidor Jean Hervé

 

Related Articles

Check Also

Close
Close
%d bloggers like this: