En bref

Jovenel Moïse veut l’impossible

 Jovenel Moïse estime que l’institution électorale doit être en mesure d’annoncer les résultats partiels, deux heures après le scrutin. Selon ses déclarations, il n’est pas normal d’attendre un mois pour avoir les résultats définitifs d’une élection. « Avec quel système électoral et quel système de votation on va arriver à publier les résultats des élections dans deux heures ? », se demande l’ancien conseiller électoral Rosemond Pradel. « Je dis avec autorité que l’actuel système ne permettra pas d’avoir les résultats partiels des élections dans deux heures… », a soutenu l’ancien conseiller électoral de 2004 à 2007. Monsieur Pradel a rappelé que le pays dispose d’un système de votation sur papier. Ce qui, a-t-il dit, implique un processus de dépouillement après le vote, un premier comptage manuel dans le bureau de vote, des procès-verbaux qui doivent être signés (par) des membres du bureau… Après cette première partie, les documents électoraux doivent être acheminés à un bureau central. C’est un long processus, rien que dans les centres de vote, a avancé M. Pradel. À son avis, même avec l’utilisation, lors des dernières élections, des smartphones qui photographiaient les procès-verbaux et les envoyaient immédiatement au CEP, l’institution électorale ne pouvait pas communiquer les résultats dans deux heures. M. Pradel estime que le chef de l’État devrait être plus réaliste sur ce point.

Related Articles

Check Also

Close
Close
%d bloggers like this: