En bref

Des injures entre Michel Martelly et un présentateur en ondes

L’ancien président Michel Joseph Martelly et animateur vedette du groupe « Sweet Micky » a insulté, le vendredi 2 février 2018, le présentateur Edmond Jean-Baptiste, lors de l’émission Matin Caraïbes, diffusée sur les ondes de Radio-Télé Caraïbes (RTVC). Durant cette émission, l’ancien chef d’État, réputé pour ses grivoiseries, s’est mis en colère au moment où le présentateur était sur le point de lui poser une question relative, entre autres, à la mauvaise gestion de fonds publics, notamment sous sa présidence. « Tout ce que tu dis est faux, tu ne peux rien prouver… », s’est emporté Martelly, qui a qualifié son interlocuteur d’« hébété ». Suite à un échange enflammé, diffusé en direct sur Facebook, des injures ont été lancées par Martelly et auxquelles le présentateur a riposté. La situation de tension a contraint les animateurs à observer une pause, avant de poursuivre l’émission sans la présence d’Edmond Jean-Baptiste. Depuis son accession au pouvoir en mai 2011, jusqu’à son retour à la vie civile, Martelly n’a cessé de multiplier des attaques, notamment envers la presse : les injures proférées contre le journaliste Germain Étienne de Scoop FM le lundi 3 octobre 2011, le « tchuipe » (geste de dédain) à l’endroit du journaliste Eddy Jackson Alexis, le 3 février 2012, les propos irrévérencieux et menaçants à l’endroit des journalistes vedettes Liliane Pierre-Paul de Radio-Télé Kiskeya et Jean Monard Métellus de la radio privée Caraïbes FM, l’agression verbale vis-à-vis d’une femme lors d’un meeting politique à Miragôane, en juillet 2015, pour ne citer que ceux-là. Le groupe Sweet Micky a été interdit de participer au carnaval des Gonaïves (département de l’Artibonite, Nord) ainsi qu’à celui de Jacmel, pour les propos injurieux tenus habituellement lors de défilés.

Related Articles

Check Also

Close
Close
%d bloggers like this: