accueilActualitéCoup d'oeil sur le monde

Jovenel Moïse en Italie

Un mois après sa tournée européenne qui l’avait conduit en France et en Belgique, le président de la République est retourné en Europe pour une nouvelle visite officielle, cette fois-ci, en Italie. Jovenel Moïse est accompagné de son épouse et d’une « importante délégation », selon un communiqué de la présidence. Le journal a appris que le président du Sénat, Joseph Lambert, accompagne aussi le chef de l’État. « Dans un premier temps, Jovenel Moïse sera reçu en audience, au Vatican, par sa Sainteté le Pape François. Ensuite, le chef de l’État s’entretiendra successivement avec le secrétaire d’État, le Cardinal Pietro Patrolin, son homologue italien, Sergio Mattarella, et le président du Conseil des ministres, Paolo Gentiloni Silveri », précise le communiqué. Selon la présidence, Jovenel Moïse bouclerait son périple par une rencontre avec le directeur général du Programme Alimentaire Mondial (PAM) et le directeur général du Fonds International de Développement Agricole (FIDA).

Jovenel Moïse, accompagné de son épouse Martine et de ses trois enfants, a effectivement rencontré le Pape François, au Vatican. Cette rencontre s’effectuait dans le cadre de la tournée officielle du président de la République en Italie, du 24 au 28 janvier. Le président haïtien, accompagné de son épouse Martine, tout de noir vêtue, avec une voilette, s’en est sorti «honoré» de cet échange avec le patron du Saint-Siège. «Ma rencontre avec le Pape François est une preuve du renforcement des liens d’amitié existant entre Haïti et le Vatican. Je suis honoré d’échanger avec le Saint-Père sur des sujets relatifs au développement d’Haïti et à l’avenir des relations de notre pays avec le Saint-Siège», dit le chef de l’État.

Martine Moïse arbore un grand sourire sur la photo officielle, mais le chef de l’État a opté pour une mine un tantinet sérieuse. Dans la salle Tronetto du Palais apostolique, les deux hommes ont échangé une poignée de mains cordiale, sous l’œil émerveillé d’un cardinal situé à gauche, se rendant ensuite à la bibliothèque papale, lieu du déroulement de l’entretien. D’après une note de la Présidence d’Haïti, “le problème de lutte contre la pauvreté et la corruption, l’avenir des relations diplomatiques des deux pays, le dialogue national, la Caravane du Changement, entre autres,” constituaient le menu de cette audience privée d’une durée de vingt minutes. Dans un autre registre, le quotidien dominicain Listín Diario affirme que le «problème persistant de l’émigration de la population haïtienne », a été à l’ordre du jour. Le Pape François souhaitait avoir des explications à ce sujet.

En fin de tournée, le président aura une réunion de travail avec le directeur général du Programme Alimentaire Mondial (PAM), José Graziano da Silva et le président du Fonds International de Développement Agricole (FIDA), Kanayo F. Nwanze.

Celui qui avouait au début de cette année ne « jamais prendre de décision sans implorer la présence divine », profitera, peut-être, de cette visite pour raffermir son âme. « Vous avez une seule personne sur qui vous pouvez compter, c’est le Bon Dieu dans le ciel », recommandait-il à la population.

Emmanuel Saintus

Related Articles

Close
%d bloggers like this: