accueilPratiques culturelles

« Soyons de bons guides à la jeunesse »

Des souvenirs qui ne cesseront jamais de revenir. Un bain d’expérience et de compétence: somme de savoir, savoir-faire et savoir-être à la jeunesse, en détresse et en quête de modèle, en guise de prouesses, sous un ton de sagesse, en liesse, sans stress, ni prétexte, complexe, ne laissant personne perplexe. Comme disait Ansy Dérose : ” la jeunesse a besoin de croire, et d’espoir…” et moi d’ajouter de savoir, pour parvenir (à l’antipode du déboire), à la véritable gloire, celle de l’accomplissement de la mission qui lui est destinée, sans être de quiconque la risée, pour vivre chez eux, en toute dignité….

Attelons-nous à travailler désormais, à la grandeur de la Patrie.

Que nos expériences et compétences servent d’hymne de gloire et d’inspiration à la jeunesse, leur leitmotiv et le Credo de leur foi en nous, en guise de symbole de réussite et d’intégrité « infléchissable, », si je peux me permettre le néologisme.

Si en dernier ressort, il nous faut partir vers d’autres rives, que ce ne soit, au grand jamais à la quête du strict minimum, pour la simple et bonne raison que la terre qui nous a vu naître, n’est pas apte à nous l’offrir.

Je crois au développement, dans son désintéressement individualiste et pour le bien collectif. Cela ne saurait se faire sans la jeunesse, source d’énergie, de fougue et de promptitude à l’acte, manipulable, par excellence. À nous d’être pour eux de véritables guides. Donnons-leur une chance : celle de pouvoir rester attacher, non pas seulement en esprit, mais physiquement à cette terre qu’il ne fait aucun doute, nous chérissons plus que tout. Notre Ayiti Chérie.
Jean Camille Étienne
Cray.

Related Articles

Close
%d bloggers like this: