accueilActualité

Chambardement total au Parlement

Une séance était prévue le jeudi 18 janvier 2018 pour former toutes les commissions, après l’inscription des quatre blocs politiques à la Chambre des députés. Quatre (4) blocs étaient inscrits officiellement à la Chambre des députés, lors d’une séance, le mardi 16 janvier 2018, indique, le député de Thiotte et vice-président du Groupe des parlementaires à l’écoute du peuple (GPEP), Vikerson Garnier. Il s’agit du GPEP, de l’Alliance des parlementaires pour Haïti (APH), du Groupe des parlementaires pour la stabilité (GPS) et du bloc Vérité-OPL (Organisation du Peuple en Lutte) et alliés. C’était la première séance, essentiellement liée à la composition des blocs politiques et à la formation des commissions, organisée par le nouveau président de la Chambre des députés, Gary Bodeau. Le bloc APH, présidé par le député de Léogane, Jean Wilson Hyppolite et le bloc Vérité-OPL ont inscrit, respectivement, 72 députés et 17 députés, alors que le GPS, le GPEP ont inscrits 13 députés. La Chambre basse a aussi procédé à la répartition des commissions par bloc, en fonction de sa configuration. Ainsi, le groupe APH aura à présider quatorze (14) commissions, le bloc Vérité-OPL et alliés deux (2), les blocs GPS et GPEP deux (2) commissions chacun.

Le député de Thiotte, Vikerson Garnier, prône la compétence pour présider les commissions, afin d’avoir une année législative productive. Chaque commission permanente est composée de sept (7) membres au moins et de quinze (15) au plus. Le bureau des commissions se compose d’un (e) président (e), d’un (e) vice-président (e) et d’un (e) secrétaire /rapporteur. Parmi les commissions existantes figurent les commissions de justice, de l’économie et des finances, des affaires sociales et du travail, des travaux publics, du transport et de la communication, de la planification et de la coopération externe, entre autres.

Le président du bureau regrette que le Groupe des Parlementaires Indépendants (GPI), mené dans le passé par le Député Antoine Rodon Bien Aimé, s’est désisté à la dernière minute. « Les groupes participent à la construction du débat dans la Chambre », estime-t-il. « Il s’allient par rapport à leurs affinités, leur vision de l’avenir ». D’un autre son de cloche, le président du bloc majoritaire, M. Jean Wilson Hyppolite, s’est attribué un sentiment de satisfecit, observant l’agrandissement de son bloc. « Si le bloc est passé de 65 à 72 membres cette année, cela prouve encore une fois la discipline et l’exemplarité qui constituent l’esprit de ce regroupement », soutient l’élu de la Cité d’Anacaona. Avec plus de précaution, M. Hyppolite a reconnu l’importance de « continuer à travailler pour l’épanouissement du pays sur les plans économique, social et politique ».

Nous sommes déterminés à voter beaucoup plus de lois à la Chambre basse, finit le président. Le mercredi, à 11h, le président du bureau, Gary Bodeau, dit attendre ses « collègues pour la formation des 20 commissions devant constituer la Chambre basse pour les douze prochains mois. Il souhaite que les blocs trouvent un accord ce soir pour entamer correctement le débat.
Altidor Jean Hervé

Related Articles

Check Also

Close
Close
%d bloggers like this: