Coup d'oeil sur le mondePratiques culturelles

La 12ème édition du festival de Jazz s’annonce intéressante

PAPJazz est, avant le Carnaval National, le premier grand événement culturel annuel dans le pays, réunissant de nombreux artistes de la tendance Jazz, d’Haïti et d’ailleurs. Le festival aura lieu, cette année, dans divers sites au cœur de Port-au-Prince et sur la Côte-des-Arcadins (Royal Décameron) du 20 au 27 janvier 2018. La conférence de presse de lancement a été l’occasion pour la ministre du Tourisme de souligner l’importance de ce festival pour Haïti, tout en réitérant l’appel aux mordus du Jazz dans le monde, à venir visiter Haïti. Sous le haut patronage du ministère de la Culture, avec l’appui du ministère du Tourisme, la 12e édition du « Festival International de jazz de Port-au-Prince » qui sera organisé du 20 au 27 janvier 2018, par la Fondation Haïti Jazz, le tourisme sera au cœur de la musique. Selon les organisateurs, Port-au-Prince a beaucoup à offrir aux touristes, tout en participant, entre autres, au festival de jazz qui s’annonce déjà spectaculaire.

Depuis 2007, la capitale d’Haïti offre au public et aux festivaliers, toujours plus nombreux, un festival international de jazz. Cet évènement culturel et musical à but non lucratif est un important rendez-vous culturel annuel offert aux Haïtiens, au mois de janvier. Seule la saison 2010 fut désorganisée, en raison du séisme de 2010 en Haïti. Ce festival de jazz est organisé par la «Fondation Haïti Jazz», avec le soutien des ministères de la Culture et du Tourisme d’Haïti, ainsi que l’aide et le partenariat des principales ambassades présentes à Haïti et d’institutions privées et publiques. Les musiciens de jazz viennent du monde entier, des États-Unis, du Canada et, notamment, du Québec, de la France, des Antilles, de la Belgique, du Mexique, du Chili, de l’Allemagne, de l’Espagne, de la Suisse et de sa diaspora haïtienne. À côté du Brésil, pays invité d’honneur cette année, cette édition rend hommage à Herby Widmaier, père du jazz en Haïti. Décédé en avril 2017, ce chanteur, arrangeur, ingénieur du son et homme de radio, restera à jamais le « père spirituel » du festival, selon les mots de Milena Sandler, Directrice générale de la Fondation Haïti Jazz. Par elle, nous avons appris que le budget alloué à cette activité a atteint les 280 000 dollars cette année, somme en nette supériorité par rapport à l’année dernière quand les montants avoisinaient les 211 000 dollars. Toutefois, elle a précisé que ce « budget ne prend pas en compte la part des dix ambassades partenaires du festival ». En ce qui concerne l’emplacement du festival, près d’une douzaine de scènes accueilleront les festivités partagées par deux villes : Port-au-Prince, siège social du festival, et Jacmel, « Ville créative » pour la promotion de la culture, des traditions, de l’art et de l’artisanat depuis 2014. Huit médias étrangers assureront la retransmission en direct du festival : Forbes.com, France 24, Haitian Time, Arte, Canal Plus, Teen Vogue, France télévision et Radio France. Ces journalistes seront hébergés par l’Association Touristique d’Haïti (ATH), a confirmé Mme Béatrice Nadal.
Altidor Jean Hervé

Ce festival de jazz est organisé par la «Fondation Haïti Jazz», avec le soutien des ministères de la Culture et du Tourisme d’Haïti, ainsi que l’aide et le partenariat des principales ambassades présentes à Haïti et d’institutions privées et publiques.

Related Articles

Close
%d bloggers like this: