accueilActualitéCoup d'oeil sur le mondePratiques culturelles

«Les fêtes de Noël et de fin d’année. Agissons, grandissons pour ne pas périr !»

Faisons toujours en sorte que nos ac tions viennent de l’abondance dans nos coeurs. Agissons pour et par nous-mêmes, mais avec amour, sans égoïsme et sans complaisance envers les autres. Courtoisement, essayons toujours de nous protéger des attaques, moins externes mais plus souvent internes. Tant que nous ne capitulions pas face à la misère humaine et que nous nous projetions vers les autres, sans autosuffisance, préjugé, égoïsme ou négativité, nous aurons au moins une chance de redressement vers des valeurs cardinales et sacro-saintes de la race humaine. Apprenons à fixer nos balises, en vue d’une meilleure appréhension du concept de respect de l’espace des autres. Sortons de notre zone de confort et luttons pour ce en quoi nous croyons, sans léser la susceptibilité, les sentiments propres et les intérêts d’autrui. Apprenons à prendre nos propres décisions, en vue de la prise en charge de notre propre destin, dont nous devrions être les seuls et véritables artisans, et ce, même au risque de commettre la pire des bêtises, dans la mesure où elle résulte toujours d’un acte de bonne foi, et non d’aucune sorte intérêt mesquin ou égocentrisme, et sans esprit de nuisance aux intérêts collectifs ni malignité.

Pour que tout cela soit possible, la formule magique est: la dose exacte d’amour et de respect, véritables boussoles et boucliers de nos actions, lesquels, sans aucun doute, constituent le seul et authentique chemin pour aboutir au bonheur et à la réussite. Essayons toujours d’offrir et de donner le meilleur de nous-mêmes, sans tutoiement de l’héroïsme et du narcissisme. Il y a toujours un moyen de parvenir et de jouir de la transcendance de soi-même, quand il s’agit de faire le bien. C’est un signe de gratitude de la part des personnes généreuses. Sans épargne ni relâchement, faisons le 1% restant même après épuisement des 99 %.

Nous pouvons avoir des divergences quant à nos conceptions autour des festivités de Noël et de fin d’année, dans la perspective de la célébration du jour de l’An, avec de nouveaux objectifs et des changements parfois radicaux. Cependant, cela n’enlève absolument rien à l’esprit de partage, de pardon, d’harmonie et de réconciliation que ces festivités charrient avec elles, en vue de nous servir à tous d’inspiration et de catalyseur pour des oeuvres restauratrices pour l’humanité dans son entièreté. Je voudrais que mes réflexions fassent partie d’un cadre symbiotique s’inscrivant entre conformité et intégrisme, non pas de pessimisme ni de négativité, encore moins de philosophie, à la faveur d’une sentencieuse concrétisation de l’esprit. Adonnons- nous tous, aux défis de notre relèvement et de notre renaissance, non seulement pour 2018, mais également pour le restant de notre existence ici-bas.

Que la recherche du meilleur de nous, sans fin lucrative, soit notre plus gros projet pour 2018! Je transmets tous mes voeux de santé, de longévité, de bonheur et de réussite, à vous tous, parents, amis et sympathisants de tous horizons ! Joyeuses fêtes de fin d’année. Bonne et heureuse année 2018 à tous.
25/12/2017
Jean Camille Étienne
Cray.

Related Articles

Check Also

Close
Close
%d bloggers like this: