Soirée solidarité avec Cuba, à Montréal de

Ce samedi 21 octobre, il s’est tenu à Montréal, une soirée de solidarité avec le peuple cubain, en marge des destructions causées par l’ouragan Irma sur ce pays, en septembre dernier. En effet, comme nous le savons maintenant, le 11 septembre dernier, l’île de Cuba a subi le cyclone le plus dévastateur à l’avoir frappée depuis 1932 car la vitesse des vents avait atteint près de 260 kilomètres à l’heure, au moment où l’ouragan avait touché les côtes du pays. Selon des dépêches de l’agence France-Presse d’alors, la Défense Civile de Cuba signalait que dans les provinces de La Havane, de Matanzas, de Camagüey et de Ciego de Avila, on avait enregistré «la perte regrettable de 10 vies humaines ». De nombreuses bâtisses sont maintenant en ruine dans le centre et l’est de l’île. L’agriculture et les infrastructures touristiques ont également été lourdement affectées. Il en est de même des îles touristiques. Mais le pays est encore debout. Son peuple est fier mais il a besoin de l’aide de tous ses amis, de tous les peuples frères qui partagent avec lui, les mêmes aléas de la nature, à l’occasion. C’est donc dans la perspective d’offrir un appui solidaire au peuple cubain pour l’aider à se relever de ce coup dur, qu’une soirée de solidarité avait été organisée à Montréal, où réside une importante population latino-américaine et haïtienne, par un collectif constitué du Réseau de Solidarité avec les Peuples, de la Table de Concertation, des artistes et des bénévoles latino-américains. La salle communautaire de l’Association des Travailleurs Grecs de Montréal, sise au 5359 de la rue du Parc à Montréal qui a accueilli cette activité, pouvait recevoir quelques 200 personnes assises, et elle était bondée. Se côtoyaient à la bonne franquette, des Québécois, mais aussi, des Cubains, des Chiliens, des Colombiens, des Vénézuéliens, des Grecs, des Mexicains et aussi, bien sûr, des Haïtiens qui s’étaient passé le mot pour venir prêter leur concours à un peuple qui ne marchande pas son support aux autres, notamment à notre pays. Sur la petite estrade de pas plus de 4m2, ont défilé des troubadours armés de leurs guitares pour animer cette soirée festive. Un groupe culturel cubain a volé le show avec ses chants afro-cubains soutenus par une conga sonore, trépidante qui nous renvoie facilement à nos racines africaines communes. Sur cette scène, s’est aussi signalé Éric Faustin, un ancien troubadour du groupe culturel militant Atis Endepandan, venu prêter main forte en la circonstance et marquer la présence haïtienne à ce rendez-vous de la solidarité avec les amis de Cuba. Ce peuple frère méritait bien qu’il remonte sur les planches pour une célébration de l’amitié entre les peuples. Vivement, qu’il serait souhaitable que dans d’autres villes, dans d’autres lieux, autant de petits gestes viennent se joindre aux belles paroles pour réconforter nos amis de Cuba dans les moments difficiles qu’ils connaissent aujourd’hui, en raison de la furie aveugle de Dame Nature !
Publier le : 28/10/2017   Auteur : Pierre-Michel Augustin

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Ajouter un commentare
Pseudo *
Commentaire *
   
 
>>>>>