Battue et violée par des bandits armés

Le vendredi 1er septembre 2017, dans la commune de Carrefour, un groupe d’individus armés a fait irruption dans la résidence privée de Dorzière Murielle Célestin, aux environs de 11 heures du soir. Ces bandits armés ont violé et battu Dorzière Murielle Célestin, du fait qu’elle a refusé de dire où se trouvait son mari. Les bandits ont accusé le mari de Dorzière Murielle d’être un espion de la police parce que son mari travaillait à la MINUSTAH. Depuis lors, Dorzière Murielle vit dans le maquis. En outre, dans la nuit du jeudi 12 septembre 2017, les bandits sont revenus et ont tenté d’incendier la maison.
Publier le : 08/10/2017   Auteur :

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Ajouter un commentare
Pseudo *
Commentaire *
   
 

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

En bref
Compteur de visite
10184544 visiteurs dont
2196 aujourd'hui,
13978453 pages affichées
>>>>>