Une structure pour la gestion des militaires démobilisés a été installée

Le mercredi 30 août 2017, le Premier ministre Jack Guy Lafontant a procédé à l'installation des membres du Bureau des Militaires Démobilisés (BMD), en sa résidence officielle, sise à Delmas 60. Cette structure de trois (3) membres devra gérer les revendications des anciens membres des Forces Armées d'Haïti. Coulanges Justafort, Jonas Jean et Jackson Joanis sont les trois (3) commissaires nommés par Jovenel Moïse par arrêté du 22 août 2017. Installés par le chef du gouvernement, Jack Guy Lafontant, ils devront permettre l'achèvement du processus d'indemnisation de 5 000 anciens militaires environ, d'ici trois (3) ans. Devant un public composé essentiellement d'anciens militaires, le patron de la Primature n'a pas manqué de souligner le caractère informel de l'arrêté ayant mis fin aux services des Forces Armées d'Haïti en 1995. « Le profane doit comprendre que les Forces Armées d'Haïti n'ont jamais été dissoutes. Elles ont été démobilisées informellement par une simple mesure administrative, et ses membres placés de fait en retrait d'emploi », théorise Jack Guy Lafontant. Il souligne que la mission fondamentale de ce conseil sera d'aviser le gouvernement sur les bonnes relations entre l'institution étatique et les militaires démobilisés. « Nous accordons une importance à cet aspect de la question, surtout à un moment où le gouvernement, sur instruction du Président, est en train de prendre toutes les dispositions nécessaires, en vue de la reconstitution intégrale des Forces Armées d'Haïti, selon les prescrits de la Constitution haïtienne (...) », a-t-il fait savoir. M. Lafontant invite les membres du conseil à travailler étroitement avec les autorités du ministère de la Défense, en vue de définir non seulement un cahier des charges rationnel et bien documenté en faveur des militaires démobilisés mais aussi de concevoir un agenda de travail important sur le court, moyen et long terme. Coulanges Justafort est le coordonnateur général du conseil. Jonas Jean sera chargé des opérations, alors que Jackson Joanis s'occupera des questions administratives et financières. Le premier ministre recommande donc aux membres du Conseil - l'ex-colonel Coulanges Justafort, coordonnateur général, l'ex-colonel Jonas Jean, chargé des opérations et de l'ex-capitaine Jackson Joanis, responsable administratif - de travailler en collaboration avec le ministère de la Défense nationale, afin de parvenir à la rédaction d'un document qui présentera les doléances des anciens soldats. Cependant, il y a quelques semaines, ces « anciens soldats » étaient montés au créneau pour dénoncer le processus de recrutement lancé par le ministère de la Défense pour la nouvelle armée, les laissant de côté. Le ministère de la Défense avait donc entendu leur cri et le directeur général dudit ministère, Louis Marcelin Daniel, avait déclaré le lundi 31 juillet qu’« on ne saurait parler de la remobilisation des forces armées, sans tenir compte des militaires démobilisés, » avant d'informer que la formation des nouvelles recrues sera assurée par d'anciens militaires, et parmi ces derniers, les plus robustes intégreront les forces armées. Parallèlement, sous le leadership de David Dormé, autoproclamé « commandant des forces en réserve d’Haïti », un « camp d’entraînement » fonctionne à Delmas 60 où des dizaines de jeunes et moins jeunes s’adonnent à des exercices qualifiés de militaires.
Publier le : 10/09/2017   Auteur : Altidor Jean Hervé

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Ajouter un commentare
Pseudo *
Commentaire *
   
 

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

En bref
Voir aussi
Compteur de visite
9976321 visiteurs dont
2154 aujourd'hui,
13683288 pages affichées
>>>>>