Clarens Renois appelle à la censure de Martelly

Depuis qu’il a quitté le Palais national, le 7 février 2016, l’ancien président Michel Joseph Martelly ne chôme pas. Il a très vite enfilé ses anciens costumes de chanteur et repris les vieilles habitudes de Sweet Micky. Ainsi, Sweet Micky profite de chaque défilé de carnaval, prestation dans les festivals et les bals, pour régler leur compte à des adversaires. Leurs noms sont connus. Et si les spectacles de Sweet Micky ont la vertu de divertissement pour ses fans, ils sont source d’indignation pour plus d'un. « S’il existe un ministère de la Communication et de la Culture, et un ministère de la Jeunesse en Haïti, ils doivent censurer Michel Martelly et l’interdire de scène. Ce serait pour le bien de la jeunesse. » C’est l’appel lancé sur Facebook par Clarens Renois, ancien candidat à la présidence. La dernière goutte d’eau qui a fait déborder le vase et qui a amené monsieur Renois à s’exprimer sur le sujet, est la prestation de l’ancien président au festival de Gelée, le 19 août dernier. « Dénigrer une journaliste, humilier un parlementaire, traiter la femme avec mépris, donne envie de vomir ! La honte ! », crie-t-il. Mais le chef du parti UNIR (Union Nationale pour l'Intégrité et la Réconciliation) doute que son appel soit pris en considération par les autorités. « Car l’homme est puissant, » admet-il
Publier le : 02/09/2017   Auteur :

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Ajouter un commentare
Pseudo *
Commentaire *
   
 

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

En bref
Compteur de visite
10529714 visiteurs dont
1 aujourd'hui,
14459582 pages affichées
>>>>>