Investiture du Président Jovenel Moïse

Le mardi 7 février 2017, s’est déroulée la cérémonie d’investiture du Président Jovenel Moïse. Elle s’est déroulée en trois étapes: Palais législatif, Musée MUPANAH, Palais national. Au Palais législatif a eu lieu la séance solennelle d’investiture du Président élu de la République devant une foule de plusieurs milliers de personnes, des personnalités politiques haïtiennes et étrangères, du Président Provisoire Jocelerme Privert et la Première Dame, Ginette Michaud Privert, du Premier ministre Énex Jean-Charles et Danick Christophia Jean-Charles, des membres du Gouvernement, du Vice-président du Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire (CSPJ), des chefs de certains partis politiques et anciens ministres. Après la cérémonie de remise de l’écharpe présidentielle, Jovenel Moïse a prêté serment devant l’Assemblée nationale. «Je jure, devant Dieu et devant la Nation, d’observer fidèlement la Constitution et les lois de la République, de respecter et de faire respecter les droits du peuple haïtien, de travailler à la grandeur de la Patrie, de maintenir l’indépendance nationale et l’intégrité du territoire», a juré Jovenel Moïse. Ensuite, une partie de la cérémonie s’est également déroulée au Musée du Panthéon National Haïtien (MUPANAH) où Jovenel Moise a fait une offrande florale à la mémoire des Pères de la Patrie. Il s’est rendu au Palais national pour un Te Deum qui a été dirigé par le Cardinal Chibly Langlois. Par la suite, le Président Jovenel a adressé un message à la Nation Haïtienne. Le 58e Président d'Haïti, Jovenel Moïse, a adressé son premier discours à la Nation dans lequel il prêche entre autres, l'union entre les Haïtiens pour le progrès du pays. Le Président s'est aussi engagé à travailler pour que les personnes de la diaspora qui veulent revenir au pays, puissent le faire sans problème et à travailler dès aujourd'hui pour que dans cinq (5) ans, le bilan soit positif.   Voici un extrait du discours du Président d’Haïti, Jovenel Moïse. «[...]Mes compatriotes, frères et sœurs, peuple haïtien, Le premier mot que je vous dis aujourd'hui, c'est merci. Merci de m'avoir choisi lors des élections du 25 octobre et choisi de nouveau le 20 novembre [...]. Vous avez fait de moi votre Président [...]. J'ai conscience de toutes les responsabilités que cela m'engage, j'en profite pour vous féliciter, car vous avez choisi la démocratie au lieu de l'anarchie, le chemin de la paix au lieu de la violence, l'ordre et le progrès au lieu du désordre et du brigandage qui font reculer notre pays. Ma mission est de bâtir une société, une Nation qui fera notre fierté. Pour accomplir cette mission, il faut que nous réformions nos écoles. L'école n'est pas là seulement pour donner la connaissance. Un des rôles de l'école est de former de bons citoyens, des personnes prêtes à servir leur pays, des personnes qui comprennent que l’intérêt du pays doit passer avant leur propre intérêt [...] Ma mission est de créer des conditions pour que chaque Haïtien vivent mieux. Ma mission est de faire tomber toutes les barrières qu'il y a entre les personnes rurales et urbaines, les riches et les pauvres [...] les Haïtiens du pays et ceux de la diaspora. Nous sommes tous Haïtiens. Nous allons bâtir une seule Haïti pour tous les Haïtiens. Une Haïti où les discriminations ne doivent pas empêcher la réussite économique et sociale de personne. Une Haïti où les habitants ne luttent pas seulement contre la pauvreté. Une Haïti où tout le monde puisse trouver une meilleure vie. Je prends l'engagement aujourd'hui de travailler pour redonner à Haïti sa dignité. Je prends l'engagement de travailler pour que les jeunes hommes et femmes aient envie de vivre dans le pays. Je prends l'engagement de travailler pour que les personnes de la diaspora qui veulent revenir chez (elles), puissent le faire sans problème. Pour que la diaspora vienne faire des affaires, créer des emplois et participer pleinement au développement de (son) pays. Haïti est retournée sur le chemin de la démocratie. Respect pour le peuple haïtien. Haïti est une richesse, un diamant. Pourquoi ses enfants souffrent-t-ils dans la misère? C’est parce que nous refusons de nous unir, c'est ça que je suis venu vous dire. Je suis venu vous dire que nous sommes capables si nous le voulons, c'est les mentalités que nous devons changer. Mes chers compatriotes, le jour est arrivé pour mettre les terres, les rivières, le soleil et les personnes ensemble. Pour développer notre pays, j'ai besoin de tout le monde, tous les anciens candidats, toutes les personnes qui ont voté pour moi, toutes les personnes qui n'ont pas voté pour moi, ainsi que celles qui n'ont pas voté du tout, nous avons besoin de tout le monde. J'ai besoin de vous tous pour qu'Haïti puisse relever ces défis. Peuple haïtien, mes très chers compatriotes, le sentiment qui m'anime en ce 7 février est un sentiment d'humilité. Je mesure avec discernement, la lourde tâche qui nous attend, j'ai conscience du long chemin parcouru et de tous les efforts que nous avons consentis pour permettre à la démocratie de vaincre. Je voudrais remercier toutes celles et tous ceux qui ont permis cette victoire. Merci beaucoup. Le peuple attendait depuis plus d'un an cette cérémonie d'investiture, il a franchi avec force, détermination et courage, tous les obstacles et les pièges tendus pour bloquer la marche de l'histoire et de la démocratie. Merci peuple haïtien. Mes compatriotes, nous sommes enfin assemblés au nom d'une entreprise qui a été imaginée depuis des années par des hommes et des femmes passionnés par les idéaux de justice et de liberté, devant amené le pays vers le progrès humain et la prospérité partagée. Je m'engage à travailler du premier jusqu'au dernier jour de mon quinquennat. Aujourd'hui, c'est mon premier jour. Je vais commencer à travailler dès aujourd'hui jusqu'au dernier jour de 2022. Je vous le dis, Jovenel Moïse, votre Président, le Président que vous avez choisi, à la fin de son mandat, le résultat sera positif, je m'engage devant vous peuple haïtien. Je ressens une entière fierté d'être haïtien, chacun de nous, femme ou homme, fille ou garçon ont le devoir d'être à la hauteur de ce noble héritage qui hissa Haïti au rang des premiers combattants victorieux de la liberté, de l'égalité et de la dignité, sans considération de race, de caste, de couleur ou de fortune. Notre responsabilité est grande, mais elle est noble. Elle consiste à embellir et à travailler à l'enrichissement et au progrès de la Nation. Nous nous devons de transmettre à nos enfants, un pays qui fasse rêver, qui trouve toute sa place dans le concert des Nations. C'est une lourde responsabilité qui nous incombe devant l'histoire, car l'avenir d'Haïti ne sera que ce que nous en ferons, je compte sur vous. L'heure est venue de mettre en œuvre le changement décidé par le peuple, le 20 novembre dernier. Oui, il est venu le temps de conjuguer intégrité, moralité, mérite, ordre et discipline. Sous mon administration, jamais plus jamais, la justice et les institutions haïtiennes ne pourront être instrumentalisées à des fins de persécution politique [....] »
Publier le : 10/02/2017   Auteur : Emmanuel Saintus

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Ajouter un commentare
Pseudo *
Commentaire *
   
 

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

En bref
Voir aussi
Compteur de visite
8840032 visiteurs dont
69 aujourd'hui,
11986766 pages affichées
>>>>>