Un ancien champion pour les demies-finales de la CAN, un petit poussin orgueilleux

La  31e édition de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) qui se déroule du 14 janvier au 5  février 2017 au Gabon, est pleine de surprises et des engagements rythmés.  Depuis son titre de champion en 1982, le Ghana a obtenu pour la première fois sa qualification pour les demies-finales, après avoir battu la République Démocratique du Congo 2-1, le dimanche 29 janvier 2017, grâce à des buts de Jordan (63e minute) et André Ayew (78e minute de jeu).  Après 35 ans, les Blacks Stars devraient affronter le Cameroun dans le dernier carré qui s’annonce palpitant, pour aller à la finale.  De son côté, le Cameroun s’est qualifié aux dépens du Sénégal, dans les séances de tirs au but (5-4) après un nul (0-0) dans les temps règlementaires.  En ce qui concerne les autres affiches des demies-finales, les Pharaons d’Égypte rencontreront le Burkina Faso, après leur victoire contre le Maroc, sur le strict minimum (1-0), grâce à un but de la tête de Kahraba (87e minute).  Le Burkina-Faso sera bel et bien dans les ½ finales.  Considéré comme le maillon faible du dernier carré, il reste à savoir jusqu’où il parviendra.  Le suspense reste à son comble.  Les Léopards ont battu en quart de finale la Tunisie (2-0), avec des réalisations de Bance (81e) et Nakoulma (84e).     Cette édition de la CAN a été marquée aussi par des déceptions de certaines équipes, notamment le pays organisateur, le Gabon, avec sa star qui évolue en Allemagne dans le club Borussia Dortmund.  Parmi d’autres équipes honteuses de la compétition, il faut citer la dernière  championne en titre de 2015, il s’agit de la Côte d’Ivoire, éliminée dès le premier tour.  Les protégés de Michel Dussuyer qui a démissionné après l’élimination de son équipe, ont totalisé deux (2) points sur neuf (9) disponibles, pour deux nuls et une défaite face aux Marocains, dans le groupe C où ils étaient partis favoris, accompagnés du Maroc, du Togo et de la République du Congo.  Parmi les autres déceptions et surprises de cette CAN, on compte aussi l’équipe d’Algérie avec son meilleur joueur africain de l’année, Riyad Mahrez.  À la suite d’une bonne prestation au Mondial du Brésil 2014, éliminés en huitième de finale par l’Allemagne, après prolongation (2-1), Les Fennecs, avec leur effectif, étaient parmi les favoris de la compétition.  Tel n’a pas été le cas sur le terrain, avec deux (2) points obtenus sur neuf (9) dans le groupe B.  Le meilleur buteur pour l’instant n’est autre que Kabananga pour le Congo, avec trois (3) réalisations, mais malheureusement il est éliminé pour la suite de la compétition.
Publier le : 04/02/2017   Auteur : Djafata Jean Gilles

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

Ajouter un commentare
Pseudo *
Commentaire *
   
 

Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash

En bref
Voir aussi
Compteur de visite
9951945 visiteurs dont
7598 aujourd'hui,
13643283 pages affichées
>>>>>